Burkina Faso : les restes du président Thomas Sankara, réinhumés « courant février » (gouvernement)





burkina-faso-les-restes-du-president-thomas-sankara-reinhumes-courant-fevrier-gouvernement


Les restes mortels du président Thomas Sankara et de ses douze compagnons assassinés le 15 octobre 1987, seront réinhumés sur le site du Mémorial Thomas Sankara à Ouagadougou, (ex-Conseil de l’Entente) « courant février 2023 », indique un communiqué du gouvernement burkinabè datant du vendredi 3 février 2023, sans plus de précision sur la date exacte.

Cette décision, selon la note est « le résultat de concertations au sein des Forces armées (notamment, le bureau de garnison de Ouagadougou et la justice militaire), élargies aux familles des victimes, à la mairie de Ouagadougou, aux autorités coutumières et religieuses ainsi qu’au comité international Mémorial Thomas Sankara.

La note rappelle que le président Thomas Sankara et douze de ses compagnons avaient été exhumés le 25 mai 2015 pour besoin de la procédure judiciaire.  

Le procès ayant connu un dénouement, avec la condamnation à la prison à perpétuité des principaux mis en cause, à savoir l’ancien président Blaise Comparoré, le commandant de sa garde, Hyacinthe Kafondo et le général Gilbert Diendéré, l’étape suivante est la réinhumation des restes mortels des martyrs de la révolution.

Cette réinhumation se fera, courant février 2023, selon rites funéraires coutumiers suivi de cérémonies religieuses et militaires.

« Une cérémonie nationale et internationale d’hommage aux victimes sera organisée le 15 octobre 2023, pour honorer leurs mémoires », ajoute la note, précisant que les détails du chronogramme du volet organisationnel seront communiqués ultérieurement.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Point de la situation de la Covid-19 au 18 mai 2021

Affaire « Journalistes seniors contre Me Serge Effi au tribunal » : l’intersyndicale des médias appelle à une mobilisation contre ce procès