Quartier Feh Kessé : Un résident pollueur des cités Athena 3 et 4 défie les autorités





quartier-feh-kesse-un-resident-pollueur-des-cites-athena-3-et-4-defie-les-autorites


Un résident du quartier Feh Kessé, précisément dans les cités Athena 3 et 4 de PROMOGIM, à la rue Koffi N'Guessan, est passé maître dans l'art de la pollution et de la défiance des autorités. Ce monsieur possède 7 chiens de race. Pour la toilette de ses animaux, il ne tient absolument pas compte du voisinage. Le courrier du syndic adressé à la directrice générale de l'Agence nationale de gestion des déchets (ANAGED), résume bien le calvaire que vivent les résidents des cités Athena 3 et 4, du fait des agissements de cet homme.
« … Notre cité Athena 3 et 4 de Promogim sise à Bingerville Feh Kesse est confrontée à quelques cas de pollution engendrant des nuisances olfactives dont la plus évidente a été observée depuis un moment sans que son auteur se décide à y remédier. Il s’agit en effet d’un nouvel habitant de la rue Koffi N'Guessan ayant un chenil avec une demi dizaine de chiens dont les déchets polluent les espaces verts », peut-on lire dans un passage du courrier. Le même document révèle : « Et depuis, il a été observé des cas de maladie à virus et un changement des odeurs des eaux de ruissellement qui se sont avérées être le résultat de ce que ce dernier évacue dans le caniveau destiné aux eaux de pluie, l’eau de nettoyage quotidien de son chien comprenant des excréments et résidus de poils et peau: rejets interdits. Des cas d’infections de voies aériennes ont été observées sur plusieurs mois sans que l’auteur accepte d’y faire face ».
Sollicitée, Envipur, entreprise spécialisée dans le domaine de la propreté, de l’hygiène, de la sécurité et de l’environnement, a constaté : « L'air vicié à l’extrême et expose les voies aériennes de personnes du voisinage à des problèmes sanitaires sérieux si rien n’est fait en urgence et les conséquences risquent de durer un temps si des mesures de dépollution sérieuses ne sont pas prises et si la pollution ne cesse pas ».
Saisie à son tour, la police antipollution, selon les riverains, a tenté de le joindre mais le mis en cause a gardé son portail fermé. À son second passage, un peu plus tard, elle a conclu que les chiens n’atteignaient pas 10 pour constituer une installation classée et qu'il fallait se tourner vers la police de la salubrité. Cette dernière est effectivement passée laisser une convocation à laquelle le propriétaire des canidés n'a jamais répondu, selon les riverains.
Des riverains que nous avons rencontrés, ont affirmé avoir procédé à une dépollution. L’ un d'eux nous a même montré sa facture qui s'élève à 1 298 000 FCFA. En plus, il existe des risques, selon l'entreprise qui a fait l'expertise, d'inhalation des poussières constituées entre autres de crottes de chiens séchées et d'urines. Il est donc recommandé à ce citoyen de ne pas manger sur la terrasse de sa propre maison.
Pendant ce temps, l’homme aux chiens continue de vaquer à ses occupations qui portent atteinte à la santé du voisinage. Sans être inquiété malgré les nombreuses démarches des résidents. Il nargue les habitants des cités Athena 3 et 4. Il ne répond à aucune convocation et n'ouvre son portail à personne. Nous-mêmes, nous nous sommes déplacé sur les lieux et avons eu à faire l'amer constat que ce mystérieux personnage se tient loin de tous et n'ouvre sa maison à personne.

 Dans le quartier, tout le monde ignore son identité. Mais la rumeur circule qu'il posséderait en réalité plus de chiens que le nombre connu, qu'il loue à des entreprises de sécurité.
Il est temps que les autorités prennent leurs responsabilités pour mettre fin aux agissements de ce mystérieux homme avant que l'on ne fasse face à une catastrophe sanitaire dans cette cité.


Modeste KONÉ
 

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire / Congrès du RHDP : Le stade Félix Houphouët-Boigny archicomble

La piscine Dominique Ouattara de Bingerville officiellement livrée