La pratique de la dot n’est plus interdite en Côte d’Ivoire





la-pratique-de-la-dot-nest-plus-interdite-en-cote-divoire


Trabi Botty, sous-directeur de la législation à la Direction des études de la législation et de la documentation (DELD) du ministère de la Justice et des Droits de l’homme, a indiqué que «la loi qui interdisait la dot et faisait de sa pratique une infraction, punie comme telle, est abrogée». C'était ce mardi 14 février 2023, à l'occasion de la tribune d’échanges «Tout savoir sur ...» (TSS) du Centre d’information et de communication gouvernementale (CICG), organisée autour du thème «La loi relative au mariage en Côte d’Ivoire», à Abidjan-Plateau,.
En clair, le mariage coutumier (la dot) n’est plus interdit en Côte d’Ivoire. L’article 21 de loi 64-381 du 7 octobre 1964 punissait, en effet, de peines d’emprisonnement et d’amende celui qui a «sollicité ou agréé des offres ou promesses de dot, sollicité ou reçu une dot, usé d’offres ou de promesses de dot ou cédé à des sollicitations tendant au versement d’une dot». Elle a été abrogée par la loi 2019-570 du 26 juin 2019 relative au mariage.
À en croire, M. Trabi, l'abrogation de la loi de 1964 est relative aux dispositions diverses applicables aux matières régies par la loi sur le mariage et aux dispositions particulières applicables à la dot.

Sonia Fêtè (stg)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Une dizaine de cadres du PDCI arrêtés, selon les avocats du parti

En Espagne depuis lundi; Guillaume Soro échappe à une arrestation