Ouverture de la 24ème édition du week-end des Ebony : Jean Claude Coulibaly appelle à l’union





ouverture-de-la-24eme-edition-du-week-end-des-ebony-jean-claude-coulibaly-appelle-a-lunion


La 24ème édition du week-end des Ebony, célébrant les meilleurs journalistes de l’année, a ouvert ses portes ce vendredi 24 février 2023 à Yamoussoukro, capitale politique de la Côte d’Ivoire, en présence du conseiller, Léandre Koffi, représentant le gouverneur, Augustin Thiam.

A cette occasion, le président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), Jean Claude Coulibaly, a appelé à l’union et à la réconciliation pour une UNJCI plus forte.

Pour le président de la faîtière des journalistes, après l’expression de certaines passions liées à l’élection, il est temps de se retrouver à Yamoussoukro, terre natale du père-fondateur, Félix Houphouët-Boigny, dans un esprit de conciliation et de réconciliation.

«C’est le temps de la réflexion, le temps de la confraternité, le temps de la réconciliation. La fièvre électorale est finie. Sans casser le thermomètre, la fièvre a baissé», a indiqué Jean Claude Coulibaly pour qui, le choix de la ville de Yamoussoukro renferme plusieurs symboles, entre autres, ville carrefour, ville de la paix et ville de convivialité.

«C’est ce qui fait que chaque année, nous sommes ici pour réfléchir sur l’avenir et le devenir de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire, la faîtière des organisations professionnelles des médias», a-t-il expliqué, ajoutant qu’il est important de marquer une pause pour pouvoir essayer de voir, ce qui a été fait et ce qui sera fait pour les autres années.

Rappelant que l’UNJCI appartient à tout le monde, il a appelé une fois de plus à l’union et à la responsabilité des uns et des autres pour pérenniser l’outil légué par les devanciers.

« Nous devons comprendre que nous avons une responsabilité devant l’histoire, c’est la pérennisation de ce bel outil que nous ont légué nos aînés, nos devanciers. L’UNJCI est le creuset de toutes les sensibilités, de toutes les diversités que comporte notre corporation». Et d’exhorter à entretenir et à consolider l’union sacrée autour de l’Ebony qui incarne, selon lui, «le prestige et l’excellence en journalisme».

«Ebony, c’est l’excellence, c’est une vitrine que nous devons tous chérir et protéger. J’en appelle à l’union et à la responsabilité de tout un chacun», a-t-il conclu. 

«UNJCI, 30 ans de lutte pour l’amélioration de conditions de vie et de travail des journalistes : quel regard rétrospectif sur des engagements résolus et perspective ?», tel est le thème autour duquel va se dérouler l’événement.

C’est ce samedi 25 février 2023 que le successeur de Mardochée Kouassi Bohoussou, super Ebony 2021, devrait être connu.

Avant l’ouverture de cette première journée, une minute de silence a été observée en la mémoire du journaliste Aymar Dedy, décédé le 21 février 2023.

Lambert KOUAME avec Yves Blanchard, correspondant particulier

En lecture en ce moment

Hydrocarbures : les prix du carburant restent inchangés en mai 2023

Cameroun: 22 personnes tuées, dont 14 enfants, dans le nord-ouest anglophone