Édito : Comme le monde est bizarre !





edito-comme-le-monde-est-bizarre


Les grands esprits, notamment les psychanalystes, le disent avec force : on ne désire que ce que l’on n’a pas. C’est se servant de cette formule magique qu’ils expliquent, par exemple, l’infidélité dans un couple ou ailleurs. Du coup, selon eux, l’infidèle c’est celui ou celle qui va chercher ce qu’il n’a pas et que son cœur ou ses yeux désirent, le plus souvent ardemment.

S’il est constant que cette explication fait autorité, elle justifie par la même occasion pourquoi, «depuis que le monde est monde», l’infidélité, fidèle à sa nature, marche main dans la main avec les humains. Parce que, pour qu’il n’y ait pas d’infidélité, il faut qu’il n’y ait pas de possibilité de désirer. Or, ces possibilités sont nombreuses et elles s’offrent à tous les instants aux yeux. Existe-il alors des yeux qui ne désirent pas ? 

Le monde est à la recherche de la paix parce qu’il est constamment troublé. Le désir de la paix sur la planète s’exprime chaque jour que des armes tonnent ici et là semant la mort et causant d’énormes dégâts matériels. Parce qu’ils n’ont pas la paix sur leur territoire depuis près d’un siècle, les Palestiniens désirent la paix et l’appellent de tous leurs vœux.

Dans certains pays où il y a une relative tranquillité, les populations ne désirent qu’une seule chose : voir s’implanter chez elles, un mode d’élection libre et transparente coiffé par la démocratie. Ce désir est d’autant prégnant que certains habitants se sentent dans l’obligation d’aller chercher la démocratie ailleurs ou d’aller vivre là où elle se trouve et se vit. Parfois, ils rentrent au pays pour expérimenter son implantation.

Des communautés entières passent le plus clair de leur temps à chercher la pitance du jour. Elle fait cruellement défaut et le désir de l’obtenir grandit au fur et à mesure que s’éloigne sa capture. Pendant ce temps, d’autres communautés se préparent à aller vivre dans le ciel ou à y passer des vacances. D’autres encore font le tour de la terre, à la recherche de ce qu’elles n’ont pas et à la rencontre de ce qu’elles n’ont pas encore vu. Comme le monde est bizarre !

Il y en a qui, par contre, ont tout ou presque. Ils ne cherchent plus que la grandeur de leur pays en affaiblissant celle des autres. Au nom de cette grandeur, ils viennent prendre chez vous, par l’intimidation et la force, ce qui leur permettra d’atteindre leur objectif. Celui-ci n’exclut pas la guerre qu’ils peuvent vous faire tout en sachant que vous n’êtes pas leur égal.

Le monde est vraiment bizarre ! 

Abdoulaye Villard Sanogo

En lecture en ce moment

Décès à Abidjan d’une fillette de 3 ans victime de viol à Dimbokro

Inadéquation formation - emploi : Un rendez-vous pour mener des réflexions profondes