RHDP : Se disant fatigué des humiliations, l’ex-ministre Mamadou Sanogo veut claquer la porte





rhdp-se-disant-fatigue-des-humiliations-lex-ministre-mamadou-sanogo-veut-claquer-la-porte


L’affaire va certainement faire grand bruit. L’ancien ministre Mamadou Sanogo veut quitter le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), un parti qu’il a fortement contribué à mettre en place. Apparemment, nous informe une source familiale, il a atteint le point de non-retour. Il compte faire une déclaration pour signifier sa démission de toutes les instances du parti au pouvoir. Mais, pour faire les choses dans les règles de l’art, le président du Conseil régional du Bafing veut d’abord en informer le président du directoire du RHDP, Gilbert Kafana Koné.
Comment en est-on arrivé à cette situation ? L’ex-ministre de la Construction et de l’Urbanisme, selon la même source, aurait accumulé une série de faits qu’il considère comme très humiliantes pour sa personne et pour sa famille. Mais, la goutte d'eau qui a fait déborder le vase reste la dernière cérémonie d’hommage au président de la République qu’il a organisée dans sa localité. La famille Sanogo, ajoute nos informateurs, ne s’y est retrouvée qu'avec les populations du Bafing. Aucune haute personnalité du gouvernement ni du RHDP n’a effectué le déplacement. Pourtant, on se souvient que dans le Béré, le samedi 25 février 2023, pour une cérémonie pareille, on a enregistré les présences du président de l’Assemblée nationale, Adama Bictogo, de la ministre d'Etat Kandia Camara, du président du directoire du RHDP, Gilbert Koné Kafana, du ministre Moussa Sanogo du Budget et du Portefeuille de l'Etat, de Cissé Ibrahima Bacongo, secrétaire exécutif du RHDP, etc. Près d’un mois avant, dans le Hambol, les ministres d’Etat Kandia Camara et Téné Birahima Ouattara étaient aux côtés du vice-président de la République, Tiemoko Meyliet Koné.
L’absence d’autorités à la cérémonie d’hommage au président Alassane Ouattara dans le Bafing est donc considérée par le député de Ouaninou comme un complot savamment organisé par ses adversaires internes au RHDP au profit d'un autre fils de la région, membre du gouvernement actuel. Il en veut pour preuve la non-diffusion de cette cérémonie d’hommage par la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI) alors qu’elle y avait des reporters.
On ne comprend pas, chez les Sanogo, qu’on humilie ainsi quelqu’un qui n’a pas hésité à contribuer financièrement, que ce soit à la création et à l'entretien du RDR qu'à la formalisation du Rassemblement des houphouëtistes pour la paix et la démocratie (RHDP).
Pour tous ces faits, Mamadou Sanogo veut donc se retirer de toutes les instances du parti présidentiel, dire adieu à la politique par la même occasion, et se concentrer sur ses activités personnelles qui seraient florissantes.

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Revue de presse : rapport final sur le dialogue politique, tous d’accord

3e mandat – incidents de Daoukro : le FPI dénonce