Non-respect du prix de la baguette de pain : le ministre Souleymane Dairrassouba menace de sanctions les contrevenants





non-respect-du-prix-de-la-baguette-de-pain-le-ministre-souleymane-dairrassouba-menace-de-sanctions-les-contrevenants


Le ministre ivoirien du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba a, dans un communiqué datant de ce mercredi 1er mars 2023, menacé de sanctions, les boulangers qui s’aviseraient à vendre la baguette de pain au-delà des prix indiqués.

Il a rappelé que la baguette de pain standard de 174 g coûte 150 FCFA et le pain baguette amélioré de 232 g à 200 FCFA.

«Le non-respect des prix réglementés expose les contrevenants aux sanctions prévues par les textes en vigueur», a menacé Souleymane Diarrassouba mettant à la disposition des populations, un numéro vert : 1343 et (+225) 05 00 55 55 55 (WhatsApp).

Le Haut patronat de la boulangerie et de la pâtisserie de Côte d'Ivoire (HPBP-CI), avait annoncé un arrêt de travail les lundi 6 et mardi 7 février 2023, en vue d’interpeller le gouvernement sur la dernière hausse du sac de farine qui est passé de 21.750 Fcfa (le prix usine du sac de 50 Kg) à 25.500 F CFA, soit une hausse de 3.750 FCFA.

A l’issue d’une rencontre avec le Premier ministre Patrick Achi, les présidents des faitières regroupant les boulangers-pâtissiers de Côte d’Ivoire ont décidé de suspendre leur mot d’ordre de grève.

Au terme d'un atelier consacré aux problématiques du secteur de la boulangerie en Côte d’Ivoire, mercredi 22 février 2023, le gouvernement a annoncé avoir débloqué une subvention d’un montant de 2 milliards de FCFA pour accompagner la création du fonds de garantie dédié au secteur de la boulangerie et la transformation structurelle de la filière blé-farine-pain.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Azaguié : Le président de la Cellule de Réflexion et d'Éveil de Conscience de la Jeunesse sensibilise à l’épanouissement de la population

Appui au développement des médias privés / L'état ivoirien octroie plus d'un milliard pour soulager les organisations de la presse