An 2 du décès d’Hamed Bakayoko : La nation et les Imams prient pour le repos de son âme





an-2-du-deces-dhamed-bakayoko-la-nation-et-les-imams-prient-pour-le-repos-de-son-ame


Moments de prières et de bénédictions. Hier, la nation ivoirienne et les imams se sont remémorés dans l'émotion et la tristesse la disparition tragique de feu le Premier ministre Hamed Bakayoko il y a deux ans. En effet, le Premier ministre Patrick Achi, représentant le président de la République, à la tête d'une délégation gouvernementale et le Cheick Aima Ousmane Diakité, président du Conseil supérieur des imams, des mosquées et  des affaires islamiques, conduisant une grande délégation des imams de Côte d'Ivoire ont marqué de leur présence la cérémonie commémorative de l'an 2 du décès de l’ancien chef du gouvernement ivoirien à la grande mosquée de la Riviera Golf. Ainsi, les imams ont procédé à la lecture intégrale du Saint Coran trois fois pour le repos de l'âme du disparu. Autour de la grande famille Bakayoko, ils ont, en outre, prié et fait des bénédictions afin que Dieu accorde le paradis à son serviteur qui a marqué son passage terrestre avec des actions de grande générosité, de gentillesse, de fraternité, d'amitié et de solidarité. Par ailleurs, le ministre Mabri Toikeusse s'est souvenu des moments de fraternité et d'amitié qu'il a eus avec le disparu.

« Hamed Bakayoko, c’est cet amis et frère de de tous les combattants. Hamed Bakayoko, c'était pour chacun de ses amis, ceux de sa génération et les plus jeunes, le recours.  Celui vers qui on partait et qui généreusement assistait bien de personnes. De sorte qu'il était devenu le leader de la génération. C'est pour ça que sa nomination comme Premier ministre par le président de la République était pour nous un signal fort à une génération. Mais hélas", a-t-il regretté le départ de son frère dans l'au-delà, avant de remercier le chef de l'Etat pour tout ce qu'il fait afin de rendre hommage à Hamed Bakayoko.

Pour sa part, le directeur général des Cultes, Bamba Messamba, ex-collaborateur de feu Hamed Bakayoko a souligné qu'il retient du grand homme trop tôt disparu quatre principales qualités à savoir, la rigueur et l'amour du travail bien fait; la loyauté; la générosité  et la spiritualité. " Hamed Bakayoko était très rigoureux dans tout ce qu'il faisait. Il était d'une loyauté sans faille. En effet, nous avons tous été témoins de son engagement aussi bien dans l'opposition que dans la gestion du pouvoir aux côtés du Président de la République Alassane Ouattara, son père. Hamed légendaire. Il lui était impossible de voir son semblable en souffrance sans lui venir en aide et il donnait sans compter", a-t-il rappelé. Avant que le Cheick Aima et les imams ne fassent les bénédictions finales. Au nom de la famille Bakayoko, Adama Bakayoko a remercié le chef de l'Etat, Alassane Ouattara, le gouvernement, les amis et connaissances du défunt pour toutes les prières qui ont été dites et les bénédictions qui ont été faites.

Le Patriote

En lecture en ce moment

Africa Sports malgré la médiation, Vagba et les frondeurs toujours à couteaux tirés

Point de la situation de la COVID-19 au lundi 25 janvier 2021