Météorologie : Face aux quantités importantes de précipitations annoncées sur la période de mars à juillet 2023, le Gouvernement prend des mesures





meteorologie-face-aux-quantites-importantes-de-precipitations-annoncees-sur-la-periode-de-mars-a-juillet-2023-le-gouvernement-prend-des-mesures


Bientôt la grande saison des pluies avec son lot de détresse, d’angoisse et de désolation dues aux dégâts causés par les eaux. Les prévisions climatiques de la première saison des pluies ont été rendues publiques par la Société d’Exploitation et de Développement aéroportuaire, aéronautique et météorologique (SODEXAM). Il en résulte que de fortes précipitations sont attendues sur toute l’étendue du territoire national, sur la période de mars à juillet 2023.

Dans le Nord de la Côte d’Ivoire, la quantité de pluies projetée est supérieure à 250 millimètres. Dans le Centre du pays, l’on s’attend à des cumuls pluviométriques saisonniers compris entre 335 et 450 millimètres sur la même période. Sur le littoral ivoirien, des quantités de pluie seront comprises entre 417 et 865 millimètres.

« À partir de 100 millimètres de pluie, nous entrons dans une zone rouge de risque d’inondation », prévient la SODEXAM.

Les prévisions climatiques de la première saison des pluies pour la période allant de mars à juin 2023 indiquent avec 45% de chance que les cumuls saisonniers soient excédentaires et anormaux avec des quantités de pluie par rapport à la moyenne saisonnière des 30 ans de 1991-2020.

Les autorités ivoiriennes, devant la menace avec la saison des pluies qui s’annonce fortement pluvieuse, ont consenti d’importants investissements dans le secteur de l’assainissement et du drainage. Plus de 155 milliards de FCFA ont été débloqués en 2022, en vue d’améliorer la gestion des déchets solides et réduire la vulnérabilité des populations face aux inondations.

Par ailleurs, des travaux d’envergure ont été renforcés par des campagnes de sensibilisation de masse afin de pousser les populations à quitter les zones à risque. Cette opération baptisée « pour sauver ma vie, je quitte les zones à risque » a permis à près de 4 000 ménages, soit 25 000 personnes de se recaser sur des sites sécurisés.

En 2022, des centaines de sapeurs-pompiers, soutenus par des soldats, ont été mobilisés dans de nombreux quartiers de la capitale économique ivoirienne touchés par l’intense saison des pluies. Ainsi, selon les statistiques de l'Office national de la protection civile (ONPC), la saison des pluies, à la même période, a enregistré 25 décès et plus de 350 événements signalés : dont 10 effondrements, 3 cas d'éboulements, 04 glissements de terrains, 9 cas d'inondation d'habitation, 5 cas de destruction d'infrastructure, 65 cas inondations de voirie, 100 cas de montée des eaux et plus d'une centaine de destruction de biens.

La pluviosité exceptionnelle annoncée en 2023 conduit le gouvernement à réaffirmer sa détermination à poursuivre ses actions d’assainissement, de drainage des eaux pluviales et de sensibilisation au civisme et à la responsabilité. En témoigne le lancement officiel, le 16 mars 2023 à Abobo, de l’opération curage des caniveaux.

Toutes ces actions vigoureuses de l’État ivoirien visent à sauver des vies et à améliorer le cadre de vie des populations. Ces actions vont se poursuivre en vue d'atteindre l’objectif de zéro mort en saison de pluie.

CICG

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

La ministre Anne Ouloto veut redonner fière allure à l’éducation dans le Cavally

Point de la situation de la maladie à Coronavirus du vendredi 17 juillet 2020