Le porte-parole du PDCI-RDA dévoile les attentes du congrès extraordinaire du 30 mars





le-porte-parole-du-pdci-rda-devoile-les-attentes-du-congres-extraordinaire-du-30-mars


Le porte-parole du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition), Bredoumy Soumaïla, a dévoilé ce lundi 27 mars 2023, les attentes du 7 congrès extraordinaire prévu se tenir le 30 mars à Abidjan.

Au cours d’une conférence de presse qu’il a animée au siège du plus vieux parti, Bredoumy Soumaïla a fait savoir que ce congrès va permettre d’abord de « mettre en adéquation, les textes » du parti.

L’autre attente, selon lui, c’est une remobilisation, un recomptage. Expliquant que certains de leurs militants sont allés ailleurs mais leurs noms figurent sur la liste.

« Donc nous devons faire le point de ceux-là et les sortir complètement de notre fichier. Et nous sortirons de ce Congrès avec un fichier toiletté, un bureau politique confirmé avec ceux qui ont décidé de rester avec nous», a-t-il justifié, ajoutant que selon les textes du parti, la transhumance fait partie des sanctions de démission ou d’abandon.

Poursuivant, le proche collaborateur du président Henri Konan Bédié a fait savoir que c’est avec ce bureau politique que le parti peut aller préparer un Congrès ordinaire. Car, a-t-il argumenté, « le Congrès ordinaire se prépare par un Bureau politique, qui va décider du contenu et le président mettra en place un Comité pour aller au Congrès extraordinaire. C’est le Bureau politique qui va décider sur proposition du président du Congrès pour voir quels sont les thèmes du Congrès ». Il faut un bureau politique pour aller au Congrès ordinaire, a conclu le député.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Affaire apologie du viol : La HACA blanchit Djimi Danger

Affaire des 46 soldats ivoiriens: le ministre togolais des Affaires étrangères à Bamako