Sécurité Maritime dans le golfe de Guinée : la Grèce appuie le renforcement des capacités de 20 officiers





securite-maritime-dans-le-golfe-de-guinee-la-grece-appuie-le-renforcement-des-capacites-de-20-officiers

Une vue des bénéficiaires de la formation et quelques formateurs



20 officiers provenant de plusieurs administrations dont la Marine militaire, les Affaires maritimes, la Douane, la Police/Gendarmerie, sont en formation depuis ce lundi 24 avril 2023 à l’Institut de Sécurité Maritime Inter-régional (ISMI), nous rapporte un communiqué dont pressecotedivoire.ci a reçu copie.

La note explique que cette formation a pour objectif de fournir aux apprenants,  un ensemble de connaissances et méthodes pédagogiques, afin de les rendre aptes à transmettre à leurs paires les compétences techniques déjà acquises et figurer ainsi dans le répertoire des experts formateurs de l'ISMI. La finalité étant de disposer d’un vivier d’experts locaux à même d’assurer la pérennité des formations à l’ISMI.

Selon le document, cette session de renforcement de capacités est possible grâce à une subvention du gouvernement hellénique (Grèce) qui a accordé un appui financier de 65.000 EUR  (42.250.000 CFA) à l’Institut de Sécurité Maritime Interrégional (ISMI) de l’Académie Régionale des Sciences et Techniques de la Mer (ARSTM) pour l'organisation de ce stage, sur le thème : « Formation des formateurs des agents chargés du contrôle en mer ».

L’ouverture de la session a été marquée par l’intervention de l'Ambassadeur de la République de Grèce au Sénégal et envoyé spécial du ministère des Affaires étrangères pour le Sahel, SEM Efthimios-Georges Costopoulos.

Selon les spécialistes, le golfe de Guinée réunit les espaces maritimes de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Sur cet espace maritime, se développent plusieurs activités pourvoyeuses d’emplois qui contribuent fortement à l’essor économique des Etats de la CEDEAO et de la CEEAC.

Cette tendance va s’accroitre dans les années à venir au regard de leur croissance économique qui est l’une des plus élevées dans le monde. Sur le plan géostratégique, la diversité des ressources dans les Etats du golfe de Guinée (agriculture, poissons, hydrocarbures), et sa localisation sur l’un des carrefours maritimes les plus fréquentés, en font l’une des zones maritimes les plus riches d’Afrique, mais également un pôle d’attractivité au niveau mondial.

Pour faire face à ces problématiques sécuritaires, les Etats riverains du golfe de Guinée ont, pour la plupart, adopté des stratégies de lutte contre l’insécurité maritime en application des résolutions du sommet de Yaoundé sur la sécurité et la sûreté maritimes dans le golfe de Guinée adoptées le 25 juin 2013.

Le communiqué indique que pour une lutte efficace contre les actes criminels transfrontaliers commis dans le golfe de Guinée, les instruments du sommet de Yaoundé ont recommandé de mettre l’accent sur la coopération pour le renforcement des capacités des administrations civiles et militaires ayant en charge la sécurité et la sûreté maritimes.

Ainsi, depuis sa création en 2015, l’Institut de Sécurité Maritime Interrégional (ISMI) de l’Académie Régionale des Sciences et Techniques de la Mer (ARSTM), et ses partenaires, la France, l’Union Européenne, la CEDEAO, le Japon et l’Allemagne offrent aux personnels civils et militaires des Etats du golfe de Guinée des programmes de session de renforcement des capacités en matière de lutte contre la criminalité maritime et de prévention des accidents de navigation, conclut le document.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Revue de presse : le parti de Gbagbo « décèle de grosses irrégularités » sur la liste électorale

Liberté de la presse et promotion des droits humains : des journalistes de 7 pays d'Afrique de l'Ouest renouvellent leur engagement