Liberté de la presse et promotion des droits humains : des journalistes de 7 pays d'Afrique de l'Ouest renouvellent leur engagement





liberte-de-la-presse-et-promotion-des-droits-humains-des-journalistes-de-7-pays-dafrique-de-louest-renouvellent-leur-engagement


En prélude à la Journée internationale de la liberté de la presse, qui sera commémorée le 3 mai 2023, et de la célébration du 75è anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme, le 10 décembre 2023, des journalistes de la presse en ligne de 7 pays de l'Afrique de l'Ouest se sont retrouvés, en séminaire de formation, à Jacqueville, en Côte d'Ivoire. Du 27 au 28 avril 2023, ils ont été instruits sur le thème "Journalisme et droits humains". À l'issue de ce conclave, une déclaration a été adoptée. Pressecotedivoire.ci vous la propose en intégralité.

DÉCLARATION DE JACQUEVILLE SUR LE JOURNALISME ET LES DROITS HUMAINS EN AFRIQUE DE L'OUEST


Nous, journalistes et acteurs des médias en ligne des pays de l'Afrique de l'Ouest venus du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Mali, du Sénégal et du Togo, et réunis à Jacqueville en République de Côte d’Ivoire pour la rencontre régionale des médias sous le thème "Journalisme et droits humains", réaffirmons notre engagement en faveur de la liberté d’expression, de la défense de la liberté de la presse et de la promotion des droits humains dans la région.
Nous sommes conscients que la liberté d'expression et la liberté de la presse sont des droits fondamentaux qui doivent être protégés par un régime de droit.
Nous sommes également préoccupés par la précarité des journalistes en ligne et la nécessité de mettre en place un environnement règlementaire et économique propice à la viabilité des entreprises de presse en ligne.
Nous déplorons que les contenus des médias en ligne soient souvent repris, voire pillés par les grandes plateformes multinationales ; ce qui fragilise les entreprises productrices et met en danger la diversité des voix et des perspectives dans le cyberespace.
Nous en appelons à la régulation de l’activité des régies publicitaires internationales dans l’espace médiatique sous-régional qui assèche dangereusement les sources de recettes publicitaires de nos médias.
Nous demeurons conscients du rôle crucial que jouent les journalistes en ligne dans la promotion de la démocratie, de la paix et du dialogue social dans l'espace numérique.
Nous nous engageons à :
- renforcer la capacité des entreprises de presse et à promouvoir l'indépendance et le professionnalisme du journalisme en ligne ;
- renforcer les capacités des entreprises de presse en ligne et œuvrer à leur donner toute l'indépendance nécessaire pour exercer leur mission avec impartialité ;
- assurer l'indépendance des journalistes en ligne conformément aux principes fondamentaux du journalisme et aux textes nationaux et internationaux ;
- intensifier la coopération entre les organisations professionnelles de la presse en ligne de l’Afrique de l’ouest avec le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, ONU Femmes et l’UNESCO, et développer la concertation en vue de la monétisation des contenus web ;
- renforcer le mécanisme de concertation et de dialogue permanents avec les acteurs des médias en ligne.
- étendre la Fédération des Professionnels de la Presse et Éditeurs en Ligne de l'Afrique de l'Ouest (FAPPELAO) à l’échelle de la CEDEAO avec l’intégration des pays anglophones.
- mettre en place une charte pour une meilleure représentation des femmes dans les contenus et institutions médiatiques en Afrique de l’Ouest.
Nous appelons nos gouvernements et les organisations internationales de l'Afrique de l'Ouest notamment le Haut-Commissariat des Nations Unis aux droits de l’homme, ONU Femmes et l’UNESCO à soutenir la mise en œuvre de cette déclaration.

Adoptée à Jacqueville (République de Côte d’Ivoire), le 28 avril 2023.
La rencontre régionale.

En lecture en ce moment

Johnny Patcheko, réfugié politique en Finlande : sera-t-il rapatrié en Côte d’Ivoire ?

CAN 2023 : les funérailles et les mariages suspendus dans la région du Poro