Climat : de nouveaux records de températures attendus ces cinq prochaines années





climat-de-nouveaux-records-de-temperatures-attendus-ces-cinq-prochaines-annees


Selon un nouveau bulletin publié par l’Organisation météorologique mondiale (OMM), il est probable à 98% qu’au moins l’une des cinq prochaines années soit la plus chaude jamais enregistrée. Il est probable à 66% que la température moyenne annuelle à la surface du globe dépasse de plus de 1,5 °C les niveaux préindustriels pendant au moins l’une des cinq prochaines années, soit entre 2023 et 2027.

« Les données de ce rapport ne signifient pas que nous dépasserons de manière permanente le seuil de 1,5 °C indiqué dans l’Accord de Paris. Toutefois, l’OMM tire la sonnette d’alarme en annonçant que le seuil de 1,5 °C sera temporairement franchi et ce, de plus en plus fréquemment », a déclaré le Secrétaire général de l’OMM, Petteri Taalas.

D’autant qu’un épisode El Niño devrait se développer dans les mois à venir. Associé au changement climatique anthropique, il fera grimper les températures mondiales à des niveaux jamais atteints.

« Les répercussions sur la santé, la sécurité alimentaire, la gestion de l’eau et l’environnement seront considérables. Nous devons nous préparer », a ajouté M. Taalas.

Réchauffement de l’Arctique trois fois supérieur à la moyenne mondiale

Selon ce bulletin sur les prévisions annuelles à décennales du climat à l’échelle mondiale, établi par le Service météorologique du Royaume-Uni (Met Office), qui est le centre principal de l’OMM pour ce type de prévisions, la probabilité que la température moyenne quinquennale dépasse le seuil de 1,5 °C n’est que de 32%. Néanmoins, la probabilité d’un dépassement temporaire du seuil de 1,5 °C n’a cessé d’augmenter depuis 2015, année où elle était proche de zéro.

Pour les années comprises entre 2017 et 2021, cette probabilité était de 10%. « Les températures moyennes mondiales devraient continuer d’augmenter, nous éloignant toujours plus du climat auquel nous sommes habitués », a affirmé Leon Hermanson, expert scientifique du Met Office, qui a dirigé la rédaction du rapport.

En 2022, la température mondiale moyenne a dépassé d’environ 1,15 °C la moyenne de la période 1850-1900. Il est prévu que, entre 2023 et 2027, la température moyenne à proximité de la surface dépasse chaque année de 1,1 °C à 1,8 °C la moyenne de la période 1850-1900.

L’OMM note également la probabilité d’un épisode El Niño se conjuguant au changement climatique et entraînant une hausse de la température mondiale. Le réchauffement de l’Arctique devrait être plus de trois fois supérieur à la moyenne mondiale.

Source : news.un.org

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire / Groupement des sapeurs-pompiers militaires : 19.968 interventions en 2018

Semaine nationale de la sécurité routière : Le message du directeur général de la police nationale aux usagers de route