Affaire "Fabrice Sawégnon a emporté les urnes lors des municipales 2018" : Vincent Toh Bi Irié fait le grand fait déballage





affaire-quotfabrice-sawegnon-a-emporte-les-urnes-lors-des-municipales-2018quot-vincent-toh-bi-irie-fait-le-grand-fait-deballage


Candidat malheureux lors des élections municipales de 2018 dans la commune du Plateau, Fabrice Sawégnon avait été cité dans une affaire de tentative de fraude. De nombreuses spéculations sur les réseaux sociaux et dans les médias ont révélé que les hommes du communicant avaient accaparé les urnes pour les emporter au domicle de sa mère dans la commune de Cocody.  Cinq ans après, l'ancien préfet d'Abidjan, Vincent Toh Bi Irié, est revenu sur cette affaire, en révélant que cette accusation à l'encontre de Fabrice Sawégnon était totalement fausse. C'était ce mercredi 31 mai 2023, lors de la dédicace de son ouvrage intitulé '' Itinéraire '' qui a eu lieu dans la commune du Plateau.  

'' Il s'est passé une coïncidence fâcheuse pour Sawegnon... Il y a une structure de la CEI où le comptage se fait en cas de litige. C'était dans une cité à Angré. Il se trouve que la maman de Fabrice Sawégnon habitait dans la même cité. Moi-même j'habitais dans cette zone... Et donc la commission qui est à l'échelon supérieur de la commission locale du Plateau, se trouvait dans la même zone que la maman de Fabrice Sawégnon. Ce jour-là, l'information a circulé que les urnes partaient dans la maison de la maman de Fabrice Sawégnon. L'endroit où les urnes partaient, je le dis de façon très claire, c'est un des bureaux de la Cei qui contribue à la consolidation des voix", a soutenu Vincent Toh Bi Irié. 

De son coté, Fabrice Sawégnon a exprimé sa déception face au silence affiché par la Cei.  '' On sait tous que les urnes ne se déplacent pas comme ça, les urnes se déplacent toujours avec des agents de police et les représentants des candidats. On ne peut pas mentir sur une famille et salir un individu ainsi. Et cela s'est répandu dans les médias internationaux. Ce n'était pas à moi d'aller dire que c'est vrai ou pas. J'aurai aimé que la Cei soit claire là-dessus, mais je suis un fils de Dieu. Le mensonge a beau courrir, il finit toujours par être rattrapé '' , a indiqué Fabrice Sawégnon.  

Le livre ‘’Itinéraires’’ s’inscrit, selon l'auteur, dans une dynamique de contribution à l’émulation en Côte d’Ivoire, en mettant en lumière quelques modèles qui ont souffert pour arriver au sommet. Ils sont portés ici à la connaissance du public sur tous les aspects de leurs vies où ils ont battu et combattu.

Gael Zozoro 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Boundiali: Mariatou Koné renforce les infrastructures du groupe scolaire Ibrahim Koné

Bureau politique du PDCI: Henri Konan Bédié sans pitié pour le RHDP, parti unifié