Les députés adoptent 11 projets de ratification de conventions internationales sans les groupes parlementaires de l’opposition





Assemblée nationale,adoption de projet de ratification


Les députés membres de la Commission des relations extérieures ont adopté, ce lundi, 11 projets de ratification de conventions internationales présentés par le garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’homme, Sansan Kambilé.

Ces 11 projets ont été adoptés à l’unanimité des membres présents, et ce, en l’absence des députés de l’opposition qui ont quitté l’hémicycle quelques minutes après l’ouverture des travaux.

A lire aussi : Des députés assignent Amadou Soumahoro en justice, la réaction de l’APF Côte d’Ivoire

Les groupes parlementaires Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA)Vox Populi et Rassemblement, ayant vu leur préalable de reporter la séance à une autre date vu que les convocations ne sont pas parvenu dans le temps convenu, ont décidé de ne pas prendre part à la séance.

" Nous nous sommes rendus compte, le samedi dernier, dans l’après midi, que le président de l'Assemblée nationale convoque la Commission des relations extérieures pour traiter 11 textes. Il est bon de dire que dans le règlement de l'Assemblée nationale qui balise toutes les activités de l’assemblée, l‘article 61 indique clairement que les commissions de travail sont convoquées de mardi à jeudi", a relevé le porte-parole de ces trois groupes parlementaires, N’guetta Kamanan de la circonscription d’Anoumaba et Tiémélékro commune et sous préfecture.

Ces groupes parlementaires ont demandé un report afin de permettre aux députés en déplacement à l’intérieur du pays d’être présents. 

"Devant le refus observé, exprimé par le président de la Commission, les groupes parlementaires PDCI,   Vox Populi et Rassemblement se sont retirés de la salle parce que ce n’est pas de cette façon que nous allons faire des analyse sérieuses sur des textes pour donner le meilleur de nous-mêmes", a expliqué le député d’Anoumaba, précisant en outre que la présente convocation ne figure nulle part dans le calendrier de travail adopté en plénière.

Ces groupes ont également déploré que "depuis le début de la législature actuel, le ministre des Affaires étrangères ne fait qu’être absent lorsque les commissions sont programmées pour des textes de loi qui sont relatifs soit à des traités, soit des conventions, soit à des accords qui relèvent de son département", a ajouté l’honorable N’Guetta. 

En l’absence des députés de l’opposition, les 11 projets de ratification de conventions internationales sont passés comme lettre à la poste.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Signature de trois accords de coopération bilatérale entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso

An 17 du soulèvement militaire de 2002: Guillaume Soro demande aux acteurs et coauteurs de demander pardon