Nassénéba Touré lance la formation de 105 candidates aux élections locales en leadership et gouvernance politique





nasseneba-toure-lance-la-formation-de-105-candidates-aux-elections-locales-en-leadership-et-gouvernance-politique

Une vue de quelques participantes



La ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Nassénéba Touré, a procédé lundi 12 juin 2023, au lancement officiel de la session de formation de 105 candidates aux élections locales du 2 septembre, couplé au lancement du programme « Leadership féminin et gouvernance politique en Côte d’Ivoire ».

« La Côte d’Ivoire a pris l’option irréversible de bâtir la démocratie avec les femmes, par elles-mêmes et pour elles-mêmes », a affirmé la ministre, devant de nombreuses femmes venues à la cérémonie organisée à la salle Bouaké du Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire.

En présence de la cheffe de la diplomatie ivoirienne, Kandia Camara, de partenaires au développement, de représentants d’organismes nationaux et internationaux, ainsi que de la société civile et du maire de Cocody, Jean-Marc Yacé, la ministre de la Femme a inscrit cette initiative dans la stratégie d’inclusion et d’égalité formulée dans le Plan national de développement 2021-2025 de la Côte d’Ivoire.

Gratuite, « cette formation de haute portée communautaire est bien une première en Côte d’Ivoire », a renchéri la ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora. Ainsi, il sera possible aux participantes de mieux préparer les stratégies en vue de relever les défis en période pré et post électorale, a poursuivi Kandia Camara.

Les 105 participantes seront formées, du 13 au 23 juin au CERAO, à Cocody Aghien, par des experts Canadiens, Français et Ivoiriens sur divers modules. Il s’agit, entre autres, du leadership, de la stratégie politique, du « personal branding », de genre et développement, de l’art oratoire, de l’intelligence émotionnelle, de l’habileté politique, de l’habileté de communication, et de la mobilisation des équipes.

Le but est de les former à utiliser des outils, des méthodes et techniques nécessaires en stratégie politique; de les aider à acquérir leur développement personnel pour assurer un leadership impactant; de développer une politique respectueuse de l’approche Genre pour manifester une proximité rassurante et inspirante auprès des populations; et de leur assurer un coaching personnalisé.

Malgré la mise en place de structures en charge de la promotion et de la protection des droits de la femme, la Côte d’Ivoire est à la 136e place de l’indice d’inégalité de genre, selon le classement du PNUD 2011, en matière d’indicateur sexo-spécifique du développement humain (ISDH). Le pays a ratifié plusieurs conventions internationales et régionales proclamant l’égalité en dignité et en droit de tous les citoyens.

En 2023, le gouvernement ivoirien compte sept ministres femmes sur 31 (22,58%). A l’Assemblée nationale, l’on dénombre 32 femmes sur 254 députés (12%), 16 femmes maires sur 201 (8%) et une femme sur 31 présidents de conseils régionaux (3%). Une projection prospective révèle que si cette tendance se poursuit, d’ici à 2050, le pourcentage des femmes en politique restera en dessous de 10%.

(AIP)

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Gestion écologique des déchets électroniques et pneus usagés: le projet démarre le 8 juillet

Convocation du directeur du domaine urbain devant le pôle économique : accusé, Touré Ahmed Bouah sort de sa réserve