Accès au sang : bonne nouvelle pour les donneurs réguliers et leurs familles





acces-au-sang-bonne-nouvelle-pour-les-donneurs-reguliers-et-leurs-familles

des grands avantages annoncés pour les donneurs réguliers de sang et leurs familles



Le directeur général du Centre national de transfusion sanguine de Côte d’Ivoire (CNTS-CI), Dr Seidou Konaté, a  animé,  le mardi 13 juin 2023, à Abidjan-Plateau,  la conférence de presse hebdomadaire du Centre d'Information et de Communication gouvernementale (CICG) dénommée ''Tout Savoir Sur'', retransmise en direct sur la page facebook officielle du gouvernement.

Au cours de cette rencontre avec les médias, il a présenté les avantages octroyés aux  donneurs de sang, notamment les donneurs réguliers. Le conférencier a révélé que ces derniers bénéficient gratuitement de sang en cas de besoin, y compris leurs ascendants (papa et maman) et descendants (enfants).

Dr Seidou Konaté a indiqué qu’il existe deux types de donneurs, notamment les réguliers ou fidèles et les nouveaux donneurs, précisant que les donneurs de sang sont des femmes et des hommes en bonne santé âgés de 18 à 60 ans. Concernant la fréquence du don de sang en Côte d'Ivoire, il a dit qu'elle se fait tous les trois mois, non sans préciser que le don de sang est bénévole, volontaire et anonyme.

Le directeur général du CNTS-CI a assuré que tout le sang prélevé en Côte d’Ivoire subit une série d’examens afin de le sécuriser. Il s’agit entre autres des tests de VIH/SIDA, d'hépatites B et C, de syphilis, mais également de groupage sanguin A,B,O Rhésus.

Toutefois, il a signifié que la conséquence de la pénurie en produits sanguins est l’élévation du taux de morbidité et de mortalité, touchant particulièrement le couple mère-enfant. « Plusieurs travaux ont montré que les malades qui ont besoin de produits sanguins le reçoivent tardivement ou ne le reçoivent pas (44% des femmes en couches et 33 % des enfants). Pour ce qui concerne les enfants, le paludisme pris en charge tardivement constitue la principale cause d’anémie (53%) », a déploré Dr Seidou Konaté.

Le circuit du sang est tracé en Côte d'Ivoire du donneur jusqu'au receveur, selon le directeur général  qui a salué l’utilisation des drones pour transporter le sang pour les cas d'urgence, notamment à Daloa, premier site pilote.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Eléphants de Côte d'Ivoire : Sory Diabaté répond à Dao Gabala '' Ce n'est pas la Fif qui exécute les dépenses ''

Portrait:Jenny-Christelle Debrimou, une ambassadrice made in Africa