Appui au secteur privé et à l'entrepreneuriat: une facilité d'investissement à long terme officiellement lancée





appui-au-secteur-prive-et-a-lentrepreneuriat-une-facilite-dinvestissement-a-long-terme-officiellement-lancee


Réaliser des investissements en fonds propres et/ou quasi-fonds propres dans des start-ups innovantes à forte croissance et les jeunes PME, notamment celles opérant dans des secteurs prioritaires et celles engagées dans des investissements verts. Tel est le but de la Facilité d’investissement à long terme (FILT) dénommée Caisse des dépôts et des consignes de Côte d’Ivoire (CDC-CI Capital). Elle est dotée d’une enveloppe de 70 millions de dollars, soit environ 38 milliards de FCFA. 

Portée par le Projet des chaînes de valeurs compétitives pour l’emploi et la transformation économique (PCCET), CDC-CI Capital est créée en tant que filiale de la Caisse des dépôts et consignations de Côte d’Ivoire (CDC-CI). 

L’initiative a été officiellement lancée ce lundi 19 juin 2023 lors d’une cérémonie au Sofitel Hôtel Ivoire par le ministre du Commerce, de l’Industrie et de la promotion des PME qui représentait le Premier Ministre Patrick Achi. 

« CDC-CI Capital est un fond de soutien aux développement des entreprises, initié dans le cadre du PCCET. C’est une initiative qui vient à point nommé », a indiqué Souleymane Diarrassouba. Le ministre du Commerce a par ailleurs fait savoir que grâce à la FILT, « la Côte d’Ivoire pourra accélérer plus encore sa marche vers le développement grâce à un secteur privé plus fort ». 

Le représentant du Premier ministre a, en outre, rappelé que ce nouvel outil vient compléter un important dispositif structurel mis en place par le gouvernement ivoirien afin d’accélérer le développement du secteur privé et répondre aux défis de la transformation structurelle de l’économie, de l’employabilité des jeunes et des femmes ainsi que du développement durable. 

De son côté, la directrice des opérations de la Banque mondiale, Coralie Gevers, a exprimé son désir de voir la FILT connaitre le même succès que des programmes similaires accompagnés par l’institution financière dans d’autres pays. « Ce fonds est une première pour la Côte d’Ivoire et nous espérons qu’il suivra la même trajectoire que les fonds au Liban, au Maroc et en Egypte », a-t-elle indiqué. 

Pour sa part, le directeur général de la CDC-CI, Lassina Fofana, a assuré que sa structure, « à travers sa filiale, s’engage à relever le défi du financement des start up, des PME et des grandes entreprises engagées dans les financements verts ». 

Coordonnateur du PCCET, structure porteuse de l’initiative, Arthur Coulibaly, a entretenu l’assistance sur les détails de la FILT. Il a ainsi rappelé qu’elle aura une durée de 5 ans d’investissement et 5 autres années de désinvestissement qui peuvent être rallongées de deux ans. Les secteurs prioritaires définies dans la "Vision Côte d’Ivoire 2030" du président de la République, Alassane Ouattara. Il s’agit notamment de l’agriculture verte, de l’élevage, de la pêche, de l’énergie, des transports, des infrastructures routières, des villes durables ou encore de la finance verte. 

À en croire Arthur Coulibaly, la FILT permettra « d’apporter des sources de financement complémentaires en termes de fonds propres » et de ce fait, augmenter la part de financement mise à disposition par les banques. 

Notons que la FILT est dotée de deux guichets, un premier doté de 8 milliards de FCFA et destiné aux start-up et aux PME et un second, avec un budget de 30 milliards FCFA, dédié au financement des grandes entreprises actives dans les projets verts.

GZ

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Un violent vent décoiffe la résidence du préfet de Tiassalé

Plus de deux tonnes de drogue saisies par les douanes de Noé