Aby Raoul (Maire de Marcory) : « je pense et je crois que j’ai encore beaucoup à donner à cette commune… »





aby-raoul-maire-de-marcory-je-pense-et-je-crois-que-jai-encore-beaucoup-a-donner-a-cette-commune

Aby Raoul, Député-Maire de la commune de Marcory, en compagnie du président du Fordpci, Charles Lambert Tra Bi



Le Maire de Marcory, Aby Akrobou Raoul Modeste était l'invité du forum des directeurs de publication de Côte d’Ivoire (Fordpci) le mardi 20 juin 2023. Une occasion pour lui d’annoncer officiellement sa candidature pour les prochaines élections municipales de septembre 2023.

« Je suis candidat pour continuer et achever des chantiers que nous avons entamé à Marcory. Je suis un enfant de Marcory, j’ai une histoire et une vision pour Marcory. Je pense et je crois que j’ai encore beaucoup à donner à cette commune qui m’a tout donné », a-t-il déclaré.

Il entend, au nombre des actions à mener pour sa commune, bâtir un hôtel communal « digne de ce nom » pour Marcory et réhabiliter le grand marché avec pour ambition, la construction de plus de 800 magasins, avec un parking de 400 voitures. Aby Raoul rêve aussi de terminer le marché d’Aliodan et de donner une fière allure à certaines artères de la commune.

Avant de se lancer dans les perspectives, le Maire sortant a profité de cet espace d’échanges pour  présenter le bilan de sa gestion de cette commune depuis 10 ans (2013-2023). Un bilan qu’il a jugé satisfaisant, vu qu’il a pu réaliser 12 des 15 projets que lui et son conseil municipal se sont fixés dès leur accession au pouvoir. Ils vont de l’amélioration des conditions de travail et l’optimisation du fonctionnement de la Mairie au plan d’urgence communal pour lutter contre la Covid 19, en passant par le soutien aux confessions religieuses associations et ONG, et aux personnes en difficulté.

Il a noté également l’amélioration des infrastructures routières et d’assainissement, de l’amélioration du plateau technique des centres de santé, de la modernisation et de la construction des infrastructures, de la construction et la rénovation des écoles, du plan d’urgence pour les quartiers d’Anoumabo et Aliodan. Aby Raoul n’a pas omis de citer le soutien apporté aux femmes et aux jeunes, et de l’embellissement de sa commune.

Les questions ont permis au maire d'aller un peu plus loin. Il a précisé que les mille maquis ont été détruits pour construire d'autres plus modernes, du paiement de la dette des habitants des maisons de la Sicogi pour éviter que ce quartier soit rasé.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Simone Gbagbo appelle à une réconciliation véritable des Ivoiriens

Interview / Après la destruction de l’église Pain du salut, pasteur Aké Rodrigue : « Nous croyons en la justice aussi bien humaine que divine »