L’effondrement d’un immeuble « non autorisé » à Cocody a fait 8 morts et 9 blessés (ministère)





leffondrement-dun-immeuble-non-autorise-a-cocody-a-fait-8-morts-et-9-blesses-ministere


Un immeuble R+6 en construction à Bessikoi belle-cour, dans la commune de Cocody, s’est effondré ce vendredi 30 juin 2023, faisant 8 morts et 9 blessés, selon un communiqué rendu public, ce samedi 1er juillet 2023 par la Plate-forme collaborative de contrôle des constructions (PCCC) du ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme sur le bilan provisoire de cet accident.

« Les premiers constats ont révélé qu’il s’agit de l'effondrement d’un immeuble R+6, non autorisé, en cours de construction. Le bilan provisoire de ce drame fait état de huit (8) morts et neuf (9) blessés, évacués d’urgence dans un établissement sanitaire », indique la note soulignant en outre que ce chantier, « non autorisé », a fait l’objet de nombreux contrôles et injonctions d’arrêt des travaux par les services du ministre Bruno Koné de la Construction au maître d’ouvrage (propriétaire). A savoir : un procès-verbal de constat d’infraction, notifié le 6 septembre 2021, un procès-verbal de poursuite des travaux, notifié le 13 décembre 2021.

Suite à la notification du procès-verbal de poursuite des travaux, le ministère a constaté un arrêt effectif des activités sur le chantier. Cependant, poursuit le document, le 24 mai 2023, les équipes du ministère ont à nouveau constaté une reprise illégale et non-autorisée des travaux de construction de l’immeuble, atteignant cette fois-ci le sixième étage.

Une convocation est alors notifiée sur le chantier, à laquelle le maître d’ouvrage n’a pas répondu, jusqu’à ce que survienne, vendredi 30 juin 2023, l’effondrement de l’immeuble.

Le ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, présentant ses condoléances aux familles éplorées et souhaitant un prompt rétablissement aux blessés, invite une fois de plus, les maîtres d’ouvrage (propriétaires), à faire preuve de plus de civisme et de responsabilité, en se conformant aux prescriptions du code de la construction, qui imposent entre autres, l’obtention préalable d’un Permis de construire, le recours obligatoire à un architecte et à des professionnels du cadre bâti, à toutes les étapes de la construction.

Le non-respect de ces règles expose tout contrevenant à la rigueur de la loi, rappelle le ministère.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Can 2021: Au bout du suspens, le Burkina Faso l'emporte sur le Gabon et file en quart de finale

Décès du président de la Fédération ivoirienne de football, Sidy Diallo