Groupe-Solidarité-Egalité : Dr Laurence Assétou Kamara élue présidente en remplacement de Mesmin Comoé





groupe-solidarite-egalite-dr-laurence-assetou-kamara-elue-presidente-en-remplacement-de-mesmin-comoe


La première vice-présidente, Dr Laurence Assétou Kamara, a été élue, présidente du Groupe-Solidarité-Egalité (GSE) en remplacement de Mesmin Comoé, démissionnaire, au cours d’une assemblée générale élective tenue ce samedi 1er juillet 2023, à Abidjan Cocody.

Candidate unique après un conciliabule avec l’autre candidat, le colonel François Bio, c’est sans surprise que la candidate malheureuse à l’élection à la présidence de la Mutuelle générale des fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire (Mugef-CI) de 2021 a eu l’approbation des 35 délégués à cette assemblée par acclamations nourries.

Réagissant après son élection à la tête du GSE, la nouvelle présidente a remercié les délégués pour la confiance placée en elle, les invitant en outre à travailler ensemble, dans l’union et la cohésion pour relever les défis qui se profilent à l’horizon.

« Quand Mesmin Komoé passe le témoin, c’est pour faire mieux que lui. Mais avant, il faut qu’on répare ce qui a été cassé. Nous avons tous des projets et il faut que nous soyons dans le même bac pour réaliser ce qu’il y a à réaliser pour le bien de tous. Je voudrais demander le soutien de tous. Je voudrais vous appeler au rassemblement et à la solidarité. Restons ensemble », a-t-elle appelé.

Elle entend remettre ce groupe sur les rails en y apportant une gestion beaucoup plus engagée, plus dynamique et plus rassembleur afin de reconquérir la présidence de la Mugef-ci.

2ème vice-présidente du Conseil d’administration du bureau sortant de la Mugef-ci (2017-2021), Dr Kamara a été la candidate du GSE lors des élections du conseil exécutif de la Mugef-CI en 2021, élections qu’elle a perdues, ne récoltant que 36 délégués sur 246 à élire.

Cette rencontre, dite de la renaissance après la défaite de 2021, a été l’occasion pour le président sortant Mesmin Comoé de dévoiler les deux raisons qui ont motivé sa démission et faire le bilan de ses actions à la tête de cette mutuelle.

Sur les raisons de sa démission, l’ancien secrétaire général du Mouvement des instituteurs pour la défense de leurs droits (MIDD) a évoqué d’abord le fait qu’il n’ait pas atteint l’objectif du Groupe à savoir, remporter l’élection à la présidence de la mutuelle, mais aussi, le fait qu’il ait des visions politiques.

« Les différents clivages et conflits internes liés aux élections à la Mugefci ont profondément bouleversé la colonne vertébrale GSE. Nous n’avons donc pas été en mesure de garantir à notre organisation, la cohésion et nous n’avons pa pu relever le défi de remporter ces élections. En ma qualité de premier responsable du Groupe solidarité égalité, je porte donc l’entière responsabilité de cet échec et tirant les conséquences de tout ce qui précède, et pour permettre que du sang neuf puisse revivifier notre organisation, je voudrais (…) vous présenter ma démission des fonctions de président de GSE », s’est justifié Mesmin Comoé.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

3e rendez-vous de la Cjs-Rpci/Le président de la Fédération ivoirienne d’équitation manque à l’appel

Santé/Séminaire de formation de haut niveau : "10 % de nos patients présentent une hydrocéphalie" (Professeur Ba Zézé)