L’heure des bilans





lheure-des-bilans


Une saison se termine, une nouvelle se prépare et entre les deux, c’est l’heure des bilans.

 

Ainsi la FIF a-t-elle tenu son Assemblée Générale Ordinaire, le 30 juin dernier, au cours de laquelle elle en a profité pour élever certains acteurs du football ivoirien au rang de membre d’honneur de la Fédération, dont notre Président du Conseil d’Administration. Un signe de reconnaissance du travail effectué qui est à saluer.

 

La semaine prochaine, ce sera au tour de la CAF de faire son Assemblée annuelle et l’institution continentale a choisi la Côte d’Ivoire cette année pour délocaliser cette Grand-messe, faisant de notre pays le cœur de l’Afrique du football avec, à venir, la phase finale de la Ligue des Champions féminine et, en point d’orgue, la Coupe d’Afrique des Nations en janvier et février 2024.

Enfin, notre club tiendra la sienne le 13 août 2023 pour faire le bilan, avec les Actionnaires, de cette fructueuse saison.

 

Il sera dès lors temps de se tourner vers la saison 2023-2024, pleine de promesses et d’attentes pour tous les passionnés de football!

 

L’un des sujets souvent épineux qu’il sera important de résoudre demeure l’élaboration d’un calendrier cohérent, juste et fiable, tant pour les organisateurs que pour les acteurs (joueurs et clubs) ou encore les supporters, les diffuseurs ou les annonceurs. Au cours des derniers exercices, l’on a senti une certaine improvisation sur ce sujet qui a été fort dommageable même si nous savons que de nombreux impondérables et imprévus se greffent tout au long de l’année pour rendre cette élaboration assez complexe. Certes, mais à la fin, ce sont toujours les mêmes que l’on fait payer : les joueurs en leur imposant une cadence infernale de 3 matchs par semaine pour tenir le délai du 30 juin fixé par la CAF.

 

Dans le cadre de la mise en place de la licence des clubs, il est demandé de gros efforts aux clubs en termes d’organisation et d’investissements pour répondre aux critères établis par la FIF et la CAF afin de participer aux compétitions nationales et internationales. C’est de très bonne guerre et nous nous en réjouissons tant nous n’avons cessé depuis des années de réclamer ce genre d’initiative. Dans le même temps, les clubs qui auront répondu aux critères ont également des droits et notamment celui de mieux connaître la planification des matchs sur toute la saison et non pas journée après journée comme c’est le cas actuellement, ce qui ne permet aucune anticipation ni aucune planification des cycles d’entraînement.

 

Mettons tout en œuvre pour rehausser le curseur de notre exigence commune afin d’élever le niveau de notre football. Ainsi, si les joueurs sont au repos, ce ne sont pas les vacances pour tout le monde!

 

Benoît YOU

Partarger cet article

En lecture en ce moment

20e édition des Kundé : Jah Press dévoile la date officiellement

Deux ans de prison ferme pour un cyberactiviste étranger incitant à des troubles en Côte d’Ivoire