Production locale de véhicules : la Côte d’Ivoire en pourparlers avec un autre partenaire





production-locale-de-vehicules-la-cote-divoire-en-pourparlers-avec-un-autre-partenaire


La Côte d’Ivoire est résolument engagée sur la voie de la production locale de véhicules. Le ministre des Transports, Amadou Koné, l’a réaffirmé, vendredi 7 juillet 2023, annonçant l’arrivée très prochaine d’un nouvel opérateur qui permettra d’accroître la production de véhicules « made in Côte d’Ivoire ».

Ce nouveau partenaire, en tout cas si les négociations aboutissent, emmènera le pays à franchir une autre étape dans sa politique de rajeunissement du parc automobile national.

« Je voudrais engager le directeur général de la SOTRA et ses équipes, avec le Fonds de développement du transport routier (FDTR) à accélérer les discussions que nous avons en ce moment avec un autre partenaire pour l’assemblage d’autres modèles de véhicules ici, en plus des véhicules IVECO », tels ont été les propos du ministre rapportés par un confrère.

Le lundi 10 janvier 2023, dans les locaux de SOTRA industries, à Abidjan-Koumassi, la première unité d’assemblage de véhicules neufs, baptisée DAILY IVOIRE, a été inaugurée. C’est une chaîne d’assemblage avec une capacité de production de départ de 1000 véhicules de 18 à 26 places par an. Ce sont au total 519 éléments différents qui y sont assemblés par véhicule. Ce qui nous donne ainsi l’autorisation au pays d'inscrire la mention "Made in Côte d'Ivoire", avec la licence AJ9.

Mais, la Côte d’Ivoire veut aller plus loin. C’est pourquoi, comme l’a annoncé le ministre, les discussions sont en cours avec un nouveau partenaire pour accroître la capacité de production de véhicules au plan local.

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Assemblée générale annuelle de Inner Wheel : Jean Claude Kouassi convaincu que cette assemblée va donner les armes de lutte contre la drépanocytose

Kandia Camara devant les parents de Laurent Gbagbo : "La réconciliation en Côte d’Ivoire est une réalité"