12e édition du Fenacmis à Bouaké : Amadou Koné plaide pour une meilleure place des arts et de la culture dans les établissements scolaires





12e-edition-du-fenacmis-a-bouake-amadou-kone-plaide-pour-une-meilleure-place-des-arts-et-de-la-culture-dans-les-etablissements-scolaires

la parrain Amadou Koné en compagnie d'un groupe participant



Les lampions de la 12e édition du Festival national des arts et de la Culture en milieu scolaire (Fenacmis) se sont éteints par une cérémonie festive le samedi 15 juillet 2023 à la place du Carnaval de Bouaké en présence du ministre des transports Amadou Koné, parrain du Festival et représentant du Ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, Mariatou Koné., nous rapporte un communiqué dont pressecotedivoire.ci a reçu copie.

Selon le document, ce sont près de 850 festivaliers issus de 39 sur les 41 directions régionales de l’éducation nationale à travers le pays, qui se sont retrouvés du 10 au 16 juillet 2023 à Bouaké, ville carrefour de brassage socio-culturel, dans le cadre de l’édition 2023 du Fenacmis.

Placé sur le thème  « contribution des arts et de la culture à la responsabilisation de la communauté éducative pour une école de qualité », cette 12e édition a permis d’apprécier les performances extraordinaires en pièces de théâtre, danses, chorales, poésies et bien d’autres expressions artistiques, indique la note.

« Vous avez su repousser vos limites, explorer de nouveaux horizons et démontrer votre talent avec audace et authenticité. Vos performances ont été une véritable source d’inspiration pour nous tous et nous sommes fiers de vous", a déclaré le parrain de l’activité.

Pour lui, le thème de cette 12e édition est d’autant plus d’actualité que les arts et la culture, « essentiels pour la formation des citoyens accomplis et épanouis, doivent intégrer l’éducation, la formation et apporter une plus-value à la diversité de nos cultures ».

Pour ce faire, Amadou Koné a plaidé pour une meilleure représentativité des arts et de la Culture dans la vie scolaire en Côte d’Ivoire. Il s’est engagé  à s’associer pleinement à ce festival qui valorise le savoir-faire des enfants dans divers domaines et qui favorise leur éclosion personnelle et fait d’eux des acteurs non seulement de développement des arts et de la culture en Côte d’Ivoire mais aussi des acteurs et chantres  de la cohésion et du vivre ensemble,  conclut le communiqué.

Solange ARALMON

 

 

 

 

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Cote d'Ivoire: les terrains de sports de mains de plusieurs établissements vont être réhabilités

L’équilibre de la terreur