Niger : la population brandit des drapeaux russes et incendie le siège du PNDS





niger-la-population-brandit-des-drapeaux-russes-et-incendie-le-siege-du-pnds


Le président Mohamed Bazoum du Niger, renversé mercredi 26 juillet 2023 par la Garde présidentielle, est toujours aux mains des putschistes, ont constaté, jeudi 27 juillet 2023, des médias occidentaux. Selon plusieurs sources, il serait détenu avec sa famille dans sa résidence de Niamey, ainsi que des éléments clés de son gouvernement. La Russie, où se tient le sommet Russie-Afrique, a appelé à sa « libération rapide ». Selon un média sénégalais, Bazoum et ses proches se portent bien.

Pendant ce temps, dans les rues de la capitale nigérienne et à Dosso, ville située à une centaine de kilomètres au sud-est de Niamey, des pro-putschistes manifestent, exprimant leur soutien à la junte militaire. Certains des manifestants brandissaient le drapeau russe en scandant des slogans anti-français. À la mi-journée, font savoir des médias, le siège du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS Tarayya, parti du président Bazoum) a été incendié par les partisans des nouvelles autorités militaires.

« Nous, Forces de défense et de sécurité, réunies au sein du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie, avons décidé de mettre fin au régime que vous connaissez », a déclaré, mercredi 26 juillet 2023, à la télévision nationale nigérienne, le colonel-major Amadou Abdramane, qui avait à ses côtés neuf autres militaires en tenue. Expliquant que ce coup de force « fait suite à la dégradation continue de la situation sécuritaire, la mauvaise gouvernance économique et sociale ».

 Cette déclaration faisait suite à un mouvement d’humeur d’éléments de la garde présidentielle qui s’est très vite transformé en coup de force. Ils avaient, faut-il le savoir, un peu plus tôt, dans la matinée, séquestré le président Bazoum, au pouvoir depuis 2021, ainsi que certains de ses ministres.

Les putschistes auraient désigné le général Salifou Mody pour diriger la tansition militaire nigérienne.

Modeste KONE 

En lecture en ce moment

Mois du Ramadan : Des vivres et non-vivres pour les musulmans de Koumassi et de Port-Bouët

La capacité opérationnelle de la Police nationale renforcée de 121 engins