Farikou Soumahoro, maire sortant d’Adjamé, aux acteurs politiques : « les élections, c’est un seul jour et après, la vie continue… »





farikou-soumahoro-maire-sortant-dadjame-aux-acteurs-politiques-les-elections-cest-un-seul-jour-et-apres-la-vie-continue

Le maire sortant d'Adjamé, Farikou Soumahoro invite les acteurs politiques à l'esprit de fair-play



Le maire sortant de la commune d’Adjamé, Farikou Soumahoro, a appelé tous les candidats aux élections régionales, municipales et sénatoriales 2023, à la retenue et au respect mutuel. 

C’était au cours d’une rencontre ce jeudi 24 août, à la salle de conférence de ladite mairie. Entouré de quelques-uns de ses conseillers municipaux, le maire de la commune la plus visitée de la Côte d’Ivoire (elle reçoit plus de quatre millions de personnes par jour), a lancé un message de paix, d’union, de cohésion à l’endroit des acteurs politiques, des candidats, des partis politiques et des militants.

« J’exhorte tous les candidats qui vont participer à ces élections régionales et municipales d’utiliser le bon ton. Les élections, c’est un seul jour et après ce jour, la vie continue. Et tous les candidats ne peuvent pas gagner. Il y aura un gagnant et un perdant. Et comme en football, il faut faire prévaloir l’esprit de fair-play et reconnaître sa victoire ou accepter sa défaite. Je demande à toute la population d’avoir un comportement citoyen pendant ces campagnes. Le respect de l’adversaire est très important car c’est une élection. La démocratie aidant, tous les participants sont au même pied d’égalité. Il n’y a donc pas de grand candidat et de petit candidat », a expliqué M. Soumahoro.

Et de rappeler que tous les candidats aux différentes élections ont été reçus à la médiature où chacun a pris l’engagement citoyen de faire en sorte qu’il n’y ait pas de violence pendant ces joutes électorales.

Pour lui, la Côte d’Ivoire est une et indivisible et tous les participants sont frères et sœurs. "Il faut faire prévaloir l’union et la fraternité", a-t-il invité.

Avant lui, le président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), Jean-Claude Coulibaly, a appelé les journalistes à la retenue au cours de ces élections.

« Ne soyons pas les pyromanes qui mettent l’huile sur le feu. J’en appelle à la responsabilité de tous. C’est le moment plus que jamais de respecter notre code d’éthique et de déontologie », a-t-il indiqué.

Solange ARALAMON

 

 

En lecture en ce moment

Présidentielle 2020 : Soro Guillaume dit non à la candidature d’Alassane Ouattara "C’est le combat de tous les Peuples Africains contre les présidences à vie’’

Démolitions d’ouvrage de la mairie au Plateau : la mise au point du district autonome d’Abidjan