Vers le déclin d'une opposition ivoirienne





vers-le-declin-dune-opposition-ivoirienne


L'opposition ivoirienne est en route pour un déclin politique inédit. Les élections municipales 2023 ont eu pour charme de voir participer à ce jeu électoral tous les partis politiques les plus significatifs du pays. Au vu des sons qui parviennent des quartiers généraux et des premiers résultats consolidés et publiés par la Commission électorale indépendante (Cei), les nouvelles ne sont pas bonnes pour Gbagbo et ses alliés du Pdci-Rda. C'est une totale razzia du parti au pouvoir qui s'annonce. Avec à la clé un mélange de candidats officiels et de candidats indépendants proches du Rhdp. Des caciques et non des moindres du PPA-CI (parti de Laurent Gbagbo) et du Pdci-Rda du défunt Henri Konan Bédié ont mordu la poussière. Cette élection était pourtant perçue par l'opposition ivoirienne comme le test et la confirmation de son implantation sur le terrain. Cette déconvenue qui s'annonce serait alors le signe du désormais désamour entre les Ivoiriens et l'opposition. Les Ivoiriens de quelques régions que ces soit y compris même celles considérées comme  bastions de l'opposition, ont décidé de confier leur destin aux lieutenants du Président Alassane Ouattara. Tournant ainsi le dos à l'incertitude pour se ranger dans la Realpolitik. Le constat est tout net sur le terrain. La saison des cueillettes n'a pas tenu la promesse des fleurs pour Gbagbo et ses amis. Un véritable avertissement pour la prochaine élection présidentielle qui sera suivie des législatives. Car ces élections municipales auront prouvé aux yeux du monde que l'opposition ivoirienne est en réelle perte de vitesse sur le terrain politique ivoirien. Face aux actions du Président Alassane Ouattara qui a mis toute la Côte d’Ivoire en chantier, avec à la clé la construction d'un pays de rêve, il ne pouvait pas en être autrement. Les Ivoiriens ont tout simplement décidé de sauter dans le train du développement que la Président a stoppé au quai d'embarquement de chaque localité du pays. Face aux mots et verbes, les Ivoiriens ont porté leur choix sur les actes.
A la prochaine présidentielle

Sam Wakouboué

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Assemblée nationale : Aminata Toungara désignée pour assurer l’intérim d’Amadou Soumahoro, la course à la succession ouverte

Jean-Claude Kouassi dresse un bilan satisfaisant de la lutte contre l’orpaillage clandestin dans l’Iffou