Ibrahime Kuibiert Coulibaly (président de la CEI) : « il y a deux éléments essentiels à prendre en compte lors d’une élection... »





ibrahime-kuibiert-coulibaly-president-de-la-cei-il-y-a-deux-elements-essentiels-a-prendre-en-compte-lors-dune-election

Ibrahime Kuibiert Coulibaly, président de la CEI



Le président de la Commission électorale indépendante (CEI), Kuibiert Coulibaly Ibrahime était sur le plateau de la RTI ce lundi 4 septembre 2023,  pour faire le point des élections couplées régionales et municipales 2023.

Il a exhorté, pour ce faire, les candidats à accepter les résultats des urnes, qu’ils soient vainqueurs ou vaincus. 

« J’exhorte nos candidats à être de bons perdants et s’ils se sentent lésés, ils peuvent  faire une requête au conseil d’Etat  pour être rétablis dans leurs droits s’il est avéré qu’il y a eu des irrégularités. Il faut que les candidats sachent qu’il y a deux éléments essentiels à prendre en compte lors d’une élection. Ce sont la présence dans les bureaux de vote et les PV de la journée. Une fois que le représentant du candidat a signé le PV, cela signifie qu’il n’y a rien à signaler », a déclaré le président de la Cei.

Bien avant, il a observé que ces élections se sont bien passées dans l’ensemble, malgré quelques échauffourées observées dans certaines localités.

« Les choses se sont globalement bien passées. Il y a eu des élections dans toutes les circonscriptions concernées par ces échéances », a-t-il déclaré.

Pour lui, « la démocratie ne s’accommode pas de violence ». C’est pourquoi, selon lui, le législateur a mis en place des mécanismes pour prendre en compte les protestations, les observations et les contestations.

Le responsable des élections en côte d’Ivoire estime que malgré les campagnes de sensibilisation, la population a toujours peur de sortir pour voter car elle a peur des violences. C’est ce qui explique les taux de participation très faibles. Mais cette année, la population a montré sa maturité ce qui a permis d’enregistrer les taux de 44, 61 % aux  régionales et 36,18% aux municipales

« Nous avons donné les résultats de 200 communes sur les  201 où il y a eu des élections.  Nous ne pouvons pas donner les résultats de la seule commune de Sarala dans la région du Béré car nous n’avons pas été  en mesure de décéler l’expression de la volonté de vote. Des individus ont saccagé les urnes qui ne sont donc pas parvenus à la Cei locale. A Kouibly, par contre, tout le matériel électoral  a été détruit mais le fichier était  déjà constitué, donc nous les délibérations se font actuellement pour donner les résultats par la suite. Au niveau des régionales, il n’y aura pas de résultat dans le Guémon », a-t-il expliqué.

Solange ARALAMON

 

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/ Marrée humaine d'Abidjan vers le « V » Baoulé (Reportage)

Mondial 2022 : le programme ce mercredi 30 novembre 2022