Recours en annulation du scrutin municipal au Plateau: voici les motifs de l’équipe de campagne du RHDP





recours-en-annulation-du-scrutin-municipal-au-plateau-voici-les-motifs-de-lequipe-de-campagne-du-rhdp

Fabrice Sawegnon et son équipe de campagne demandent l'annulation du scrutin du 2 septembre au Plateau



L’équipe de campagne du candidat du RHDP au Plateau, Fabrice Sawegnon, a fait une déclaration publique le vendredi 8 septembre 2023, pour annoncer qu’elle a déposé depuis, le mercredi 6 septembre, un recours en justice pour demander l’annulation des résultats des élections municipales du 2 septembre, tels qu’ils ont été proclamés par la CEI.

Dans cette déclaration, la direction centrale de campagne du candidat du RHDP a expliqué aux médias et aux militants venus à cette rencontre que : « ce recours avait pour but de prouver qu’il y a eu de graves irrégularités qui ont perturbé le déroulement du vote ce jour-là » (2 septembre 2023) et de révéler, par conséquent, « la vérité sur ce qui s’est passé dans cette commune ».

Elle a également invoqué plusieurs motifs d’annulation liés aux conditions dans lesquelles le scrutin s’est déroulé dans la commune.

« Les opérations de vote ont démarré à 10h dans certains bureaux de vote et à 12h, voire 15h ou 16h dans d’autres, là où elles devaient normalement et légalement commencer à 8h du matin. Ce retard exceptionnel et inédit et dû au fait que le matériel électoral était soit inexistant soit inopérant en l’absence d’encre indélébile, etc. », a expliqué le conférencier.

Le document lu à cet effet, a relevé un déficit des agents de la CEI. « Ce qui a entrainé un recrutement massif sur place de votants qui ont été intégrés directement au personnel de la CEI dans les bureaux de vote sans formation préalable. Ces graves irrégularités ont ainsi occasionné le long retard accusé au démarrage du scrutin alors même que les heures de vote légales ne pouvaient plus être logiquement rattrapées, vu que certains bureaux de vote comme ceux de la cité policière n’étaient pas éclairés »,  a-t-il justifié.

S’agissant du listing électoral, l’intervenant a expliqué : « il constitue l’anomalie la plus flagrante de ce scrutin. Au demeurant, contrairement aux opérations électorales habituelles, les listings n’ont pas été affichés. De sorte que de nombreux électeurs, parfois d’un profil particulier se sont vus facilement déroutés et/ou éloignés de leur vrai centre de vote par des individus malicieux, les empêchant ainsi de voter. »

Au niveau sécuritaire, il a déclaré : «  l’élection s’est déroulé dans une atmosphère de tension extrême, due en partie à la longue attente des électeurs. La police a donc souvent dû faire usage de gaz lacrymogène pour repousser les votants qui se bousculaient dans les couloirs des centres de vote, dans un chaos indescriptible. De sorte que ceux qui craignaient d’être blessés ont dû rentrer chez eux sans accomplir leur devoir civique ».

Enfin, la direction de campagne de Fabrice Sawegnon a affirmé qu’elle a demandé l’annulation pure et simple des élections municipales du 2 septembre 2023 au Plateau et « l’organisation d’un nouveau scrutin dans des conditions régulières et transparentes ».

D.B

En lecture en ce moment

Religion : Décès du cheick Imam Idriss Koudouss, ex président du Conseil national islamique (CNI)

Travaux de construction du 4ème pont : Le ministre Amédé Kouakou fixe un ultimatum à l’entreprise en charge du projet