78e Assemblée de l’Onu : Tiémoko Meyliet expose à Guterres la vision de la Côte d’Ivoire sur les enjeux du développement durable





78e-assemblee-de-lonu-tiemoko-meyliet-expose-a-guterres-la-vision-de-la-cote-divoire-sur-les-enjeux-du-developpement-durable


Le Vice-président de la République, Tiémoko Meyliet Koné, représentant le Chef de l’État, Alassane Ouattara, à la 78e Session ordinaire de l’Assemblée Générale de l’ONU, a pris part, ce lundi 18 septembre 2023, à New-York (USA), à la séance d’ouverture du Forum Politique de Haut Niveau pour le Développement Durable.

En marge de cette assemblée, le porte-voix de la Côte d’Ivoire a eu un entretien avec le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres pour lui exposer la vision du pays d’Houphouët-Boigny sur ces grands enjeux du Développement Durable. Et d'appeler à plus d'engagement et d'actions coordonnées pour la sauvegarde de la planète et la création de plus d'opportunités pour les jeunes générations.

Le Vice-président de la République a échangé successivement avec le directeur général de Global Green Growth Institute (GGGI), Franck Rijsberman, et le PDG de ABD Group, John Nevergole.

Lors des échanges, le directeur général de GGGI, une organisation intergouvernementale présidée par l’ancien secrétaire général de l’ONU, Ban Ki- Moon, dont le bureau régional pour l’Afrique est basé à Abidjan, a présenté́ au vice-président de la République un projet de mobilisation d’au moins 10 milliards de dollars US pour accélérer la qualité́ de la production agricole résiliente face aux changements climatiques, mais aussi pour produire suffisamment afin d’assurer la sécurité́ alimentaire dans les pays d’Afrique, et d’exporter le surplus vers les pays du Moyen-Orient.

Placé sous la présidence de Dennis Francis, président de la 78e Session de l’Assemblée générale de l’ONU, le Forum Politique de Haut Niveau avait pour thème : « Préparer le terrain : ce qui a été fait, les domaines dans lesquels nous sommes à la traîne et ce qui doit être fait ».

Les différents intervenants à cette tribune ont tous déploré́ que les 17 objectifs du Développement Durable (ODD) à l’horizon 2030, fixés par l’ONU en 2015, n’ont été́ atteints qu’à 15 % à mi-chemin. Au nombre de ceux-ci, l’objectif « faim zéro », l’éradication de la pauvreté et la lutte contre les changements climatiques considérés par certains comme un échec.

Ils ont, en conséquence, appelé à plus d’engagement et d’actions coordonnées pour sauver la planète et créer davantage d’opportunités pour les jeunes générations, notamment à travers le projet de Déclaration de Politique qui a été adopté, séance tenante.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Côte D’Ivoire/ Scandale à l’école de police : Un encadreur impliqué dans une affaire d’homosexualité

Choix des candidats RHDP dans la Bagoué : Idriss Ouattara appelle les jeunes à semer l'union entre les aînés