Revue de presse : quel PDCI après le départ de Bédié?





revue-de-presse-quel-pdci-apres-le-depart-de-bedie


Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) traverse un tournant difficile avec le décès de son président Henri Konan Bédié et de plusieurs autres cadres.

Depuis le départ du Sphinx de Daoukro, l’on se demande ce que deviendra le parti fondé par Houphouët-Boigny et des quotidiens de ce lundi ont partagé à leurs Unes cette inquiétude.

C’est le quotidien pro-gouvernemental Fraternité Matin qui lance l’alerte en titrant : « PDCI-RDA : comment relancer la machine ». Le Nouveau Réveil ne dit pas autre chose quand il écrit que « deux sérieux problèmes (sont) à régler avant 2025 ». Il est suivi dans sa logique par Le Sursaut qui fait savoir que « l’héritage de Bédié est contrasté ». L’Essor Ivoirien va plus loin en plaquant à sa Une qu’avant le Congrès extraordinaire, « le PDCI-RDA vole en éclats ».

Certains journaux sont revenus sur les résultats des élections locales et sénatoriales. C’est le cas de RHDP news qui, dans un jeu de mots, revient sur la double défaite de Jeannot Ahoussou dans la région du Bélier et écrit : "Jeannot Ahoussou Kouadio, un ancien soldat éclaireur du PDCI-RDA, a eu tort d’avoir eu raison trop tôt ».

« Municipales à Songon, Beugré Mambé prend la tête du conseil consultatif », écrit en page d’ouverture, Le Mandat. L’Avenir rapporte à propos des régionales dans le haut Sassandra : « Nous sommes avec toi », dit Djédjé Mady à Mamadou Touré. Avant que Le Rassemblement ne boucle en barrant à sa Une : "Bictogo, Bacongo, Ehouo, Yacé, Adjoumani, Ouloto, Dimba…ont gagné, le débat est clos ».

Toujours sur ces élections, L’Inter fait savoir que de « grandes tractations sont en cours » pour la présidence du Sénat.   

Notre Voie, de son côté, se satisfait de « la liste des élus du FPI (qui) continue de s’allonger ». Ces élections ne sont pas restées sans conséquence pour certains partis. « Après les élections locales et sénatoriales, Gbagbo annonce une rencontre de vérité avec ses lieutenants », écrit le Quotidien d’Abidjan. Le Matin va plus loin en écrivant « qu’après la débâcle aux élections locales et la déculottée aux sénatoriales, en colère, Gbagbo veut couper des têtes ». Le Patriote choisit de parler des indépendants et mentionne que « trois semaines après leur acte d’indiscipline, les dissidents pris au piège ».

Malgré la victoire du RHDP aux élections locales et sénatoriales, la Nouvelle Alliance croit savoir « pourquoi le parti au pouvoir n’est pas serein pour 2025 ». L’Héritage, quant à lui, estime qu’ « une grande réforme de la CEI s’impose ».

Le Temps, certainement dans le secret des dieux, dit « pourquoi Patrick Achi est sur le départ » et de mentionner ceux qui veulent la tête du Premier ministre.

Côté faits divers, Soir Info fait cas de plusieurs gendarmes qui ont été radiés pour plusieurs chefs d’accusation, notamment la consommation de drogue.

A la gendarmerie nationale de Côte d’Ivoire, on ne badine pas avec la violation de la loi et ces six sous-officiers en font l’amère expérience.

A lundi prochain !

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

"La CEI est prête pour organiser le scrutin présidentiel du 31 octobre 2020", rassure Ibrahime Coulibaly Kuibiert

Après l’arrêt de la Cour, l’opposition demande la dissolution de toutes les commissions locales de la CEI