Côte d’Ivoire / Kandia Camara : Grâce au président Ouattara, " Yakassé Attobrou a entamé son émergence"





Côte d'Ivoire,Yakassé Attobrou,Kandia Camara,Alassane Ouattara


La ministre de l’Éducation nationale, Kandia Camara, est convaincu que Yakassé Attobrou, dans la région de la , a amorcé son émergence grâce aux réalisations du président de la République, Alassane Ouattara. 
"Aujourd’hui, grâce à SEM Alassane OuattaraYakassé Attobrou a entamé son émergence", a-t-elle lancé aux populations de la région de la , au cours d’une cérémonie d’hommage au chef de l’État, organisé à Yakassé Attobrou. Ajoutant : " Je me souviens moi-même il y a quelques années quand je suis venue ici pendant la saison de pluie, on a dû rebrousser chemin, parce que la route était totalement impraticable". Selon elle, à l’époque, il fallait faire 4 heures pour atteindre Yakassé Attobrou à partir d’Adzopé sur juste une distance de 25 Km. "Aujourd’hui on met juste 15 minutes pour parcourir cette distance", fait-elle savoir.
Pour la ministre, sa présence à cette cérémonie est un soutien au Pr Séka Séka, ministre de l’Environnement, et à Patrick Achi, Secrétaire général du gouvernement et président du Conseil régional de la , et à l’ensemble des populations de cette région, dans leur hommage au président de la République. 
La ministre a égrené les réalisations dont a bénéficié la  : 5 collèges de proximité, adduction d’eau, électrification des villages, etc.
Kandia Camara a surtout salué la cohésion entre les fils de la région, qui donne aujourd’hui un climat de paix et de fraternité dans la région. Avant de terminer : "ce qui reste à venir est plus important que déjà les réalisations faites par le président de la République et le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly à qui nous irons fidèlement transmettre ce que nous avons vu ici".

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Le Chef de l’Etat Alassane Ouattara participe au 45e anniversaire de la BOAD à Lomé

Côte d’Ivoire / Célébration de la fête du travail : Ouattara ne sera pas avec les travailleurs