Lutte contre les maladies cardiovasculaires : une fondation soutient les acteurs de la santé et sensibilise les populations





lutte-contre-les-maladies-cardiovasculaires-une-fondation-soutient-les-acteurs-de-la-sante-et-sensibilise-les-populations


A la faveur de la Semaine du cœur qui s’est déroulée du 25 au 30 septembre 2023, la Fondation Orange Côte d’Ivoire a réaffirmé son engagement en faveur de la lutte contre les maladies cardiovasculaires, informe une note dont pressecotedivoire.ci a reçu copie.

Le communiqué explique que l’ensemble de l’écosystème de la société de téléphonie mobile s’est mobilisé afin de sensibiliser les Ivoiriens aux dangers que représentent les maladies cardiovasculaires. Ainsi, plusieurs séances de dépistage ont été organisées tout au long de la semaine, au « Village Orange », à Yopougon et au sein de nombreuses agences. Sans oublier des activités sportives, avec une randonnée pédestre dans la forêt du Banco, ou encore des panels de discussions avec des professionnels de la santé.

« En cette Semaine du Cœur consacrée à la lutte contre les maladies cardiovasculaires, je tiens à exprimer notre engagement en faveur des maladies cardiovasculaires. La Fondation s’investit dans des initiatives visant à promouvoir la santé cardiaque, à sensibiliser le public aux facteurs de risques, et à soutenir la recherche médicale pour trouver de nouvelles solutions. Nous travaillons main dans la main avec des organisations dévouées, des professionnels de la santé, et des communautés afin d’avoir un impact positif sur nos communautés», a affirmé le président de la Fondation, Habib Bamba.

Depuis 2006, l’organisation soutient les acteurs de la santé comme la Société ivoirienne de cardiologie, l’Institut de cardiologie d’Abidjan, la Fondation cœur de grâce, en première ligne pour lutter contre la propagation des maladies cardiovasculaires en Côte d’Ivoire.

Ces dernières années, les maladies du cœur représentent un véritable fléau. Elles sont, selon les statistiques de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la 1ère cause de mortalité dans le monde, avec plus d’un million de décès par an sur le continent africain.

En Côte d’Ivoire, les AVC représentent la première cause d’hospitalisation avec 33% de la population qui souffre d’hypertension artérielle. Entre 2020 et 2021, l’OMS a noté une hausse de +46% des consultations à l’Institut de cardiologie d’Abidjan.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Inondation à Anyama : le gouvernement exhorte les populations à quitter les zones à risque

Décès de Me André Kouassi : Simone Gbagbo pleure « un camarade de lutte de longue date. »