5e anniversaire de « La Retraite Active » : on va plancher sur la problématique du 3e âge le 26 octobre 2023





5e-anniversaire-de-la-retraite-active-on-va-plancher-sur-la-problematique-du-3e-age-le-26-octobre-2023

Eugène Kadet, le promoteur de La Retraite Active



Septembre 2018-septembre 2023. Cela fait 5 ans que le journal La Retraite Active est venu grossir le marché de la presse ivoirienne. Le promoteur de ce canard, Eugène Kadet, veut marquer le coup. Il a annoncé, au cours d’une conférence de presse, mercredi 4 octobre 2023, à la maison de la presse d’Abidjan, que cet anniversaire se déroulera, le 26 octobre 2023, à la Conférence épiscopale régionale de l'Afrique de l'Ouest (CERAO), à Abidjan les II-Plateaux, « sous l’angle de la réflexion sur les problématiques de la retraite et du 3ème âge ».

En termes plus clair, ce 26 octobre sera une journée de réflexion qui débutera par une conférence inaugurale dont le thème est « La politique de soutien du gouvernement en faveur des personnes du 3eme âge ». Pour le développer, les organisateurs espèrent avoir le ministre Adamah Kamara de l'Emploi et de la Protection sociale.

La conférence inaugurale sera suivie de deux panels dont le premier fera l'état des lieux dudit soutien gouvernemental au regard de la situation des retraités, tout en examinant les modèles d'appui apportés aux seniors et les activités en soutien à ces derniers. Il sera animé, comme l’a fait savoir Eugène Kadet, par une association de retraités, une entreprise de la place et le FIDRA, une institution de retraite doublée d’une microfinance, partenaire de La Retraite Active.

Le second panel abordera « La problématique de l'employabilité et du financement des activités génératrices de revenus des personnes du 3ème âge ».

Avant, le promoteur de La Retraite Active a expliqué les motivations de la création de ce journal. « … 5 longues années d'une riche et palpitante expérience qui nous conforte, encore plus aujourd'hui qu'hier, dans le choix et l'idée, mais surtout de la nécessité et de l'urgence de "lancer" ce journal dédié à la retraite, aux seniors, mais aussi à tous ces pré-retraités d'aujourd'hui qui seront les retraités de demain », a-t-il fait savoir. Selon lui, le constat, à l’époque, « était l'absence, dans l'écosystème des médias, d'un support pour le 3e  âge et l'insuffisance pour ne pas dire la rareté de l'offre d'informations seniors. Cette dernière se limitait à quelques rares sujets relatifs à cette cible et, la plupart du temps, pour décrire les infortunes, les difficultés, voire la misère des retraités ».

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

MEDIAS : suspension du mot d’ordre de la journée presse morte annoncée par le Gepci

Election à la FIF: ”Ça fait plaisir d’avoir l’Africa Sports derrière soi” (Didier Drogba)