ANP ACADEMY : Zio Moussa donne des techniques pour éviter l'amalgame entre les faits et les commentaires





anp-academy-zio-moussa-donne-des-techniques-pour-eviter-lamalgame-entre-les-faits-et-les-commentaires


  L'Autorité nationale de la presse (ANP) a organisé, ce jeudi 12 octobre 2023, la 23e session de ANP ACADEMY, sur le thème : « Journalisme : comment éviter l'amalgame entre les faits et les commentaires ? ».

Cette session, animée par le président de l'Observatoire de la liberté de la presse, de l'éthique et de la déontologie (OLPED), Zio Moussa, a réuni une trentaine de journalistes de la presse écrite, de la presse audiovisuelle et la presse en ligne à la salle Eugène Dié Kacou au sein de l’ANP.

M. ZIO Moussa a rappelé que la distinction entre les faits et les commentaires est un principe fondamental du journalisme. « Le fait, c’est l’événement qui est advenu. Ce qui est du domaine de la réalité, et par conséquent, matériellement observable et vérifiable. Le fait constitue l’élément fondamental de l’information », tandis que « les commentaires, c’est l’ensemble des explications, des remarques, des opinions sur un fait, qui permet de l’éclairer davantage», a-t-il expliqué.

Il a également énuméré les techniques dont disposent les journalistes pour séparer sans ambiguïté les faits des commentaires. Parmi ces outils, le genre journalistique. Pour lui, le fait d’indiquer dans un article qu’il s’agit d’un reportage, d’une interview ou tout autre genre est une technique de distinction. Parce qu’on sait, a-t-il poursuivi, qu’un reportage, c’est en général 95 % de faits et 5 % de commentaires. « Donc, le fait d’utiliser et d’indiquer clairement le genre journalistique que nous utilisons pour traiter une actualité est un moyen qui permet de séparer les faits des commentaires », a-t-il déduit.

Pour éviter l’amalgame entre le fait et le commentaire, Zio Moussa a demandé aux journalistes d’éviter les expressions subjectives et les jugements dans les articles.

Les participants à la session ont eu droit à des exercices sur différentes façons de construire un titre, une attaque et bien d’autres.

« Cette session a été très instructive. Elle nous a permis de mieux comprendre les enjeux de la distinction entre les faits et les commentaires », a déclaré une journaliste participante.

L'ANP Academy est une initiative de l'ANP visant à la formation et au renforcement des capacités des journalistes en Côte d'Ivoire.

D.B

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Après plusieurs cris de cœur : voici ce que l'État ivoirien va faire pour le comédien Guéhi Vêh

George Tai Benson lance un SOS pour Roger Abinander (Vidéo)