Zouan-Hounien : un présumé violeur d’un bébé de neuf mois interpellé





zouan-hounien-un-presume-violeur-dun-bebe-de-neuf-mois-interpelle

une vue de l'état du bébé violé



Selon un communiqué dont pressecotedivoire a pris connaissance ce mercredi 18 octobre 2023, le commissariat de police de Zouan-Hounien a interpellé le présumé violeur d’un bébé de neuf mois dans ladite localité.

« Nous avons reçu à notre poste de police, dame Glopieu Inès, 18 ans, ivoirienne, sans emploi, domiciliée au quartier Glileu de Zouan-Hounien, laquelle a déclaré le viol de sa fille de neuf  mois, du nom de Zrangba Charnelle », lit-on dans le document.

Selon la mère, n'étant plus en relation avec le père de sa fille, le mardi 10 octobre 2023, elle a quitté le village de Deineu pour Zouan-Hounien, en vue de passer un séjour avec son nouveau copain, le nommé Yakenan Diga Cyprien, 19 ans, Ivoirien, maçon, domicilié au quartier Glileu de Zouan-Hounien.

« Dans la matinée du lundi 16 octobre 2023, aux environs de 10 heures, elle a confié sa fille à son copain car elle devait effectuer des courses au marché. À son retour, une demi-heure plus tard, son copain lui a affirmé qu'il a constaté des blessures et du sang au niveau du sexe de sa fille pendant qu'il changeait son caleçon, parce qu'il avait constaté que les dessous de la fillette étaient mouillés. Toutefois, lorsqu'elle a repris l'enfant, elle a constaté que le bras gauche était fracturé. Une fois à l'hôpital général de Zouan-Hounien, le lendemain mardi 17 octobre 2023, le médecin traitant a déclaré que la fillette a été victime de viol. Aussi, un examen radio a confirmé une fracture du bras gauche et du crâne, son évacuation a été recommandée dans un centre plus approprié », détaille la note.

Interpellé, le nommé Yakenan Diga Cyprien nie les faits, alors que la fillette lui avait été remise par la mère en bonne santé. Il sera déféré au parquet de Danané pour répondre de ses actes.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

PDCI-RDA : Albert Kakou Tiapani est décédé

Fraternité Matin : pourquoi Venance Konan n’est plus directeur général