Le chef de l’État reçoit les Lettres de créance de huit nouveaux Ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire





le-chef-de-letat-recoit-les-lettres-de-creance-de-huit-nouveaux-ambassadeurs-accredites-en-cote-divoire


Le président de la République, Alassane Ouattara, a reçu ce jeudi 26 octobre 2023, au Palais de la Présidence de la République, les Lettres de créance de huit nouveaux Ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire.

Il s’agit de Leurs Excellences, Matthias Veltin d’Allemagne, Johannes Jochem Kelderhuis des Pays-Bas, Carole Van Eyll de Belgique, Mabel Gomez Oliver de Mexique, Kufa Edward Chinoza du Zimbabwé, Berenice Abigail Owen-Jones d’Australie, Bartlomiej Zdaniuk de Pologne et Veluppillai Kananathan du Sri Lanka.

Dans l’adresse faite à cette occasion, le chef de l’État a présenté aux Diplomates le contexte dans lequel ils prennent fonction, les progrès socio-économiques, politiques et sécuritaires réalisés par la Côte d’Ivoire ainsi que les réformes en cours et les perspectives.

Au plan politique, il a évoqué les élections locales et sénatoriales organisées en septembre dernier, dans un climat apaisé, et qui ont enregistré la participation de tous les partis politiques significatifs de la vie politique de notre pays.

Au niveau social, le président Alassane Ouattara a souligné que dans le cadre du Programme une « Côte d’Ivoire solidaire », le Gouvernement poursuit avec détermination la mise en œuvre du Programme Social du Gouvernement, le PS-Gouv 2, qui permet une meilleure redistribution des fruits de la croissance économique, notamment aux couches sociales les plus vulnérables, à travers la réalisation de projets dans les secteurs clés de l’éducation, la santé, la construction de routes et de logements sociaux, l’électrification ainsi que de l’adduction en eau potable.

La décision du Gouvernement de décréter 2023 « Année de la Jeunesse », avec un accent particulier sur la création d’opportunités en faveur de cette frange de la population, s’inscrit dans cette dynamique, a rappelé le président de la République.

En matière de sécurité, le renforcement des capacités opérationnelles des Forces de Défense et de Sécurité aux frontières Nord du pays ainsi que la mise en place de projets de développement en faveur des jeunes de cette région ont contribué à réduire, de façon significative, les risques d’attaques terroristes.

Le Gouvernement poursuit également ses efforts en matière de lutte contre le terrorisme, l’orpaillage illégal, la piraterie maritime et le trafic de drogue.

A cet égard, il a invité les Gouvernements respectifs de ces nouveaux Ambassadeurs à soutenir les efforts de la Côte d’Ivoire en termes d’équipement et de formation, dans le cadre du renforcement des capacités de l’Académie Internationale de Lutte contre le Terrorisme de Jacqueville, qui a une vocation sous- régionale.

Abordant le contexte régional et international difficile, marqué par diverses crises, le chef de l’État a fait remarquer que la Côte d’Ivoire, fidèle à ses valeurs de paix et de développement inclusif, demeure aux côtés des pays frères de la sous-région ouest-africaine et des autres nations du monde, pour la recherche de solutions durables à travers le dialogue et la négociation. C’est pourquoi, la Côte d’Ivoire, a-t-il ajouté, lance un appel en vue de la résolution pacifique de la crise russo-ukrainienne dont nous continuons de subir les conséquences, après les graves difficultés liées à la pandémie de COVID-19. Il a aussi lancé un appel similaire en vue de la résolution pacifique du conflit israélo-palestinien.

Le Président de la République a en outre donné l’assurance à chacune et à chacun des nouveaux Ambassadeurs, de la disponibilité du Gouvernement ivoirien à les accompagner dans l’accomplissement de leur mission, tout en affirmant avoir bon espoir que dans le cadre de leur mission en terre ivoirienne, ils contribueront au renforcement et à la diversification de nos relations de coopération, pour le bénéfice mutuel de nos pays.

En réponse, les huit nouveaux Ambassadeurs ont tous promis d’œuvre à la consolidation et au raffermissement des relations de coopération entre leurs pays respectifs et la Côte d’Ivoire. Dans ce cadre, ils ont levé, chacun à son niveau, un coin de voile sur les domaines de coopération qu’ils entendent renforcer : diplomatie, agriculture, commerce, économie, mines, transports, formation, sécurité, économie numérique, industrie, etc.

Lambert KOUAME : Source Présidence

En lecture en ce moment

Presse: Samba Koné prend les reines de l'autorité nationale de la presse

Mali : l’UEMOA lève ses sanctions