Impact sur le développement : « Investir dans le capital humain est devenu un impératif » (ministre)





impact-sur-le-developpement-investir-dans-le-capital-humain-est-devenu-un-imperatif-ministre


Le directeur de cabinet du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Professeur Arsène Kobea, a ouvert ce mardi 31 octobre 2023 à Abidjan Cocody, le 10e atelier régional biannuel du projet des Centres d’Excellence de l’Enseignement Supérieur Africain pour l’Impact sur le Développement (CEA Impact).

Représentant le ministre de tutelle, le professeur Adama Diawara, professeur Arsène Kobéa a saisi l’occasion pour rappeler l’importance stratégique des Centres d’excellence dans le dispositif de recherche. Pour lui, ces centres répondent aux exigences des programmes scientifiques et technologiques de qualité ; et cela, afin de former des jeunes femmes et hommes capables de relever les défis du développement de l’Afrique et de se positionner sur le marché de l’emploi.

« En formant des ressources humaines de qualité, les CEA contribuent au renforcement du capital humain. En effet, les connaissances, les qualifications, les compétences représentent un atout essentiel du capital humain pour soutenir la croissance et réduire les inégalités sociales », a déclaré le professeur Kobéa.

Pour lui, « investir dans le capital humain est devenu un impératif stratégique pour notre pays. Voilà pourquoi l’ambition visée par les Centres d’excellence est au cœur de la vision de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ».

De leur côté, le secrétaire général des universités africaines, professeur Olusela Oyowele et Marie Chantal Owen Iligila, directrice pays Banque mondiale Côte d’Ivoire ont respectivement appelé les autorités africaines à investir dans le capital humain pour le développement économique du continent africain et freiner la fuite des cerveaux.

Pendant les quatre jours que durera cet évènement, une session sera dédiée à la présentation des résultats d’un rapport d’évaluation de l’impact du projet. Il sera également question de discuter des meilleures pratiques et plans de mise en œuvre pour la durabilité financière et opérationnelle du projet, de fournir un soutien à sa mise en œuvre afin d’en améliorer l’efficacité et enfin de relever les défis techniques qui entravent  sa réussite.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Revue de presse : la CEDEAO hausse le ton contre les putschistes du Niger, Alphonse Djédjé Mady accusé de propos tribalistes

Me Adama Camara aux jeunes avocats de Côte d’Ivoire : « Il est question pour chacun d’entre nous d’être capable de s’adapter et de se mettre à la hauteur des défis actuels »