Impact sur le développement : le ministère appelle les acteurs à capitaliser sur les opportunités des centres d’excellence





impact-sur-le-developpement-le-ministere-appelle-les-acteurs-a-capitaliser-sur-les-opportunites-des-centres-dexcellence


Les rideaux se sont refermés ce vendredi 03 novembre 2023 sur le 10e atelier régional biannuel du projet des Centres d’Excellence de l’Enseignement Supérieur Africain pour l’Impact sur le Développement (CEA Impact).

A cette occasion, le directeur de cabinet du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, professeur Arsène Kobéa, représentant le ministre Adama Diawara, a appelé les acteirs de ce 10e atelier à capitaliser sur les opportunités qu’offre le CEA Impact pour assurer un avenir meilleur à leur pays respectif.

Lire aussi: Impact sur le développement : « Investir dans le capital humain est devenu un impératif » (ministre)

 « Votre présence ici témoigne de votre engagement pour l’amélioration de l’enseignement supérieur et de la recherche en Afrique. L’Afrique est en train de vivre une transformation économique, sociale et technologique, et l’enseignement supérieur et la recherche sont un pilier essentiel de cette transformation. Les programmes de renforcement des capacités et d’excellence académique que nous développons dans nos centres d’excellence contribuent directement à la croissance durable de nos pays. Nous devons capitaliser sur ces opportunités pour assurer un avenir meilleur à nos nations », a déclaré le directeur de cabinet.

Il a, à cet effet, exprimé sa profonde gratitude envers chacun des acteurs du 10e atelier des CEA pour leur participation active et engagée.

Pr Kobea n’a pas manqué de souligner que la consolidation des acquis et la durabilité des institutions ne sont pas des objectifs à court terme, mais des processus à long terme. Cela nécessite, a-t-il précisé, un engagement continu, une collaboration internationale renforcée, une mobilisation de ressources financières et humaines adéquates, ainsi qu’une adaptation constante aux évolutions mondiales en matière d’éducation et de recherche.

« Clôturant cet atelier, je vous encourage tous à maintenir la dynamique que nous avons créée ici. Continuons à partager nos expériences, à apprendre les uns des autres et à travailler ensemble pour renforcer nos institutions académiques. Nous pouvons surmonter les verrous qui se dressent devant nous, et nous pouvons exploiter les opportunités qui s’offrent à nous », a encouragé le représentant du ministre Adama Diawara.

Ouvert le mardi 31 octobre dernier, cet atelier a réuni à Abidjan Cocody plus de 400 universitaires de 54 Centres d’excellence venus de 11 pays africains, entre autres la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, Djibouti, la Gambie, le Sénégal, le Ghana, le Nigeria.

Pendant quatre jours, les 400 acteurs qui ont pris part à ces CEA ont partagé leurs expériences, leurs réussites, leurs succès, afin de consolider leur apport au développement de l’Afrique.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Communiqué du Conseil des ministres du mercredi 21 juillet 2021

Académie des sciences, des arts, des cultures d’Afrique et des diasporas (ASCAD) : Maurice Kouakou Bandaman remplace Bernard Dadié