7e édition de Cocobulles : Agnès Kraidy invite les jeunes à aller en guerre contre les fake news





7e-edition-de-cocobulles-agnes-kraidy-invite-les-jeunes-a-aller-en-guerre-contre-les-fake-news


La 7e édition du Festival international du dessin de presse et de la bande dessinée (Cocobulles) a ouvert ses portes ce jeudi 16 novembre 2023 à Abidjan Treichville en présence de plusieurs personnalités et partenaires de l’événement.

Au cours de cette cérémonie, Agnès Kraidy, conseiller technique du ministre de la Communication et des Médias, Amadou Coulibaly, a invité les jeunes à faire en sorte que les fausses nouvelles ne passent pas par eux.

« Chers élèves, chères jeunes filles, c’est un appel que je vais vous lancer. Taillez vos crayons et dessinez votre monde. Caricaturez ce que vous voulez. Les crayons en guerre contre les stéréotypes. C’est un engagement que prolonge le thème central –les crayons en guerre contre les fake news. Donc les mauvaises nouvelles », a-t-elle déclaré.

Pour elle, certes, les réseaux sociaux et internet regorgent de plusieurs informations. "Mais sont-elles toujours vraies ? ", s’est-elle interrogée avant d’inviter les jeunes, à l’honneur ce jour, à tracer les contours de leur monde.

« Que les fausses informations ne passent pas par vous en cette année de la jeunesse décrétée par le président de la République de la Côte d’Ivoire. Vous aussi, vous devez décider d’aller en guerre contre les fake news », a-t-elle conseillé puis de les appeler à aller eux aussi contre les fake news et surtout à tailler leur crayon pour dessiner leur avenir.

Abondant dans le même sens, Martina Borovac-Pecarevic représentante de l’ambassadeur de l’Union européenne, Francesca Di Mauro, a souligné que la désinformation est devenue un enjeu majeur et une menace pour la stabilité des Etats et la cohésion.

« Face à cette menace, nous devons tous travailler ensemble pour renforcer les capacités des médias et des journalistes pour vérifier les faits et renforcer l’éducation à l’information ainsi que l’engagement avec les plateformes des médias sociaux », a-t-elle appelé.

Dévoilant le programme de cette édition, le président du comité d’organisation, Lassane Zohoré, a promis qu’il sera alléchant. "Pour marquer notre détermination à nous joindre à la bataille de la lutte contre les fake news, des débats et des ateliers se feront autour du thème central", ajoutant qu’en sus, il y aura des expositions, une grande fresque, des activités consacrées aux enfants etc.

« Il est prévu une formation en fact-checking, un mode de traitement journalistique consistant à vérifier de façon systématique, les informations, à traquer les informations fausses ou manipulées à dessein », a-t-il relevé.

Cette édition sera aussi une occasion de mettre en évidence les femmes dessinatrices, a-t-il ajouté.

Ouvert ce jeudi 16 novembre, le festival fermera ses portes, samedi 18 novembre 2023, rappelle-t-on.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Assassinat de l’employé de Bouygues : le complice du meurtrier risque la prison à vie, selon le procureur de la République

Investissement: La Côte d'Ivoire se porte bien, selon le ministre en charge de l'investissement