Présidence du PDCI-RDA : voici les 3 raisons qui ont poussé Guikahué à être candidat





presidence-du-pdci-rda-voici-les-3-raisons-qui-ont-pousse-guikahue-a-etre-candidat


Après le dépôt de son dossier, vendredi 17 novembre 2023 devant la commission en charge de réception des dossiers, le secrétaire exécutif en chef du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Maurice Kakou Guikahué a expliqué ce mardi 21 novembre 2023, à Abidjan, les raisons qui l’ont poussé à poser sa candidature pour succéder au président Henri Konan Bédié, décédé le 1er août 2023.

Lors d’une cérémonie de déclaration de candidature, Maurice Kakou Guikahué, vice-président du parti, a fait savoir que trois raisons essentielles ont motivé sa candidature. Selon lui, sa candidature est une candidature de devoir pour respecter la 2e partie du testament politique que lui a légué le président Félix Houphouët-Boigny, de continuer la combat qu’il même depuis 2018 pour la sauvegarde l’intégrité et la pérennité du PDCI-RDA.

Pour l’ex-compagnon du président Henri Konan Bédié, ne pas être candidat pour la présidence du PDCI-RDA, c’est ne pas répondre à l’appel du devoir et donc ce serait trahir la mémoire du président Félix Houphouët-Boigny.

La deuxième raison, selon lui, c’est pour exécuter la mission de transmettre l’enseignement reçu des présidents Félix Houphouët-Boigny et Henri Konan Bédié aux plus jeunes et pour finir, M. Guikahué entend à travers sa candidature, soutenir le candidat du PDCI-RDA, qui sera issu de la convention, et le conduire à la victoire lors de l’élection présidentielle d’octobre 2025.

Il n’a pas manqué de dire qu’il a pris la décision de s’occuper exclusivement du parti, c’est-à-dire de ne pas se présenter à l’élection présidentielle de 2025. Mais de s’atteler à préparer le PDCI-RDA et à le mettre à la disposition de tous les prétendants à la présidence de la République.

Pour lui, en moins de deux ans de l’élection présidentielle, « le président du PDCI-RDA qui sera élu le 16 décembre 2023 ne pourra pas avoir le temps de mener à bien les activités de gestion du parti qui sont très prenantes et de préparation de sa candidature à l’élection présidentielle de 2025 qui sont exigeantes ».

« C’est pourquoi, le PDCI-RDA qui est une famille, a besoin dans l’état actuelle des choses d’une équipe forte, c’est-à-dire d’un président du parti et d’un candidat choisi par la convention qui travaillent dans la confiance réciproque », a-t-il argumenté.

Dans la course à la présidence du plus vieux parti, cinq candidats sont en lice à savoir Maurice Kakou Guikahué, Tidjane Tiam, Noël Akossi Bendjo, Jean Marc Yacé et Moïse Koumoué Koffi.

Lambert KOUAME  

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Bondoukou : un soldat tué dans une attaque armée a la frontière Ghana-Côte d'ivoire.

Hommage: Geneviève Bro Grébé pleure Aboudramane Sangaré