Maillot de la CAN : le président Idriss Diallo s’attire la colère des supporters





maillot-de-la-can-le-president-idriss-diallo-sattire-la-colere-des-supporters


À l'approche de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2023, qui se déroulera en Côte d'Ivoire du 11 janvier au 23 juillet 2024, le président de la Fédération ivoirienne de Football (FIF), Idriss Diallo, s'est prononcé sur la commercialisation du maillot des Eléphants : « On n'oblige pas, on encourage les populations à acheter le maillot officiel. Par contre, nous protégeons notre partenariat avec l'équipementier. Toute personne qui fait des imitations de maillot officiel avec nos logos sera poursuivie conformément à la loi ».

Cette déclaration suscite une grogne chez les supporters, mais plus particulièrement des vendeurs de maillots. Ils dénoncent le prix du maillot officiel, qui est pour l’instant de 50 000 FCFA.

« Nous sommes dans un pays en voie de développement, le pouvoir d'achat des citoyens que nous sommes, n'est pas assez élevé comme dans les pays développés, alors revoyez le prix», plaide Eric, étudiant.

 « La classe moyenne souffre, elle n'arrive même pas à prendre deux repas par jour et comment pensez-vous que dans cette souffrance, elle peut s'offrir un tee shirt de Côte d'Ivoire au coût de 50.000frs qui vaut deux sacs de riz? Mr le président de la FIF, revoyez votre politique de marchand de t-shirt pour la CAN», commente un internaute.  

Ahmed, lui, vendeur de chaussures à Adjamé, s’inquiète pour les vendeurs qui ont déjà des stocks de maillot dans leur magasin. « Que vont faire ceux qui ont déjà investi dans la vente de maillots ? Il faut qu'on nous prenne au sérieux ».

Egalement, des personnalités publiques ont exprimé leur colère face au prix du maillot sur les réseaux sociaux. 

« Plus les prix sont élevés, plus les gens auront tendance à se tourner vers la contrefaçon. Maillot », a écrit le duo d’artiste, Yodé et Siro sur leur page Facebook.

Alain Toussaint, a lui aussi donné de la voix dans cette affaire : « Ce n’est pas le rôle du COCAN de faire la police de la mode (…) Ce maillot coûte entre 6000frs et 8000francs en Inde. Il est vendu en Côte d’Ivoire entre 60.000 et 100.000 francs… Il faut qu’on concède le droit aux petits commerçants de reproduire le maillot, on n’a pas besoin de leur faire la police derrière. » , a-t-il tranché.  

D.B

Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

Can 2021 : Avant les 8e contre le Cameroun, 12 cas positifs détectés chez les Comores

Lancement de Life Radio : « on n’embauche pas de diplôme (…) la légitimité vient de la compétence et du talent » (Fabrice Sawegnon)