Vaines démonstrations







Les regards des ‘’pro-Gbagbo’’ sont tournés cette semaine vers la Haye où la défense de Laurent Gbagbo est en train de ‘’se produire’’. Les avocats de l’ex-chef de l’Etat ont été admis à prendre la parole pour contrecarrer  l’accusation. La Procureure ‘’Gambienne’’ comme ils ont coutume de la caractériser, a bien ficelé son dossier d’accusation. Et les avocats de Laurent Gbagbo transpirent à grosses gouttes, malgré la climatisation en vue de ‘’démonter’’ les arguments en béton de Mme Fatou Bensouda. Ils se mélangent les pédales. Usent de vaines démonstrations. Discours longs, ennuyeux, creux, vides de sens. Pleins de redites, de répétitions. On voit bien que la tâche n’est pas facile. Les hagiographes de Laurent Gbagbo avaient annoncé tambour battant dans les journaux bleus que Me Altit et ses collègues avaient un dossier en béton. Au finish, on a eu droit à un pétard mouillé. Rien que du pipeau. Une défense nulle qui cherche ses mots, bute sur chaque mot. Incapable de rendre ce qu’eux-mêmes ont pondu comme texte écrit. Lecture monotone, saccadée, ennuyeuse sur tous les bords. On comprend donc les difficultés qu’ils ont à défendre ‘’leur champion’’. Avec des arguments qui ne tiennent pas la route. Le juge-président Cuno Taffusser a dû s’ennuyer en écoutant la même lithanie. On voit qu’ils peinent, souffrent à prouver le contraire. Mais où est donc passé leur dossier en béton ? Ils ont tous royalement perdu leur latin. Fatou Bensouda n’est pas une ‘’petite’’ Procureure. Elle a bien préparé son dossier d’accusation. Les vaines démonstrations de la défense de Laurent Gbagbo ne changeront rien au cours du procès. L’ancien chef de l’Etat ivoirien et son ‘’poulain’’, Charles Blé Goudé, sont mal  ‘’barrés’’, pardon, ils sont très mal partis et resteront encore pendant plusieurs années dans les liens de la détention. Ce n’est pas demain qu’ils humeront tous les deux, l’air de la liberté. Que leurs partisans ne se trompent pas. Ce n’est pas en envahissant les rues de la Haye que ces ‘’sans papiers’’ africains qui battent là-bas le pavé obtiendront la libération du ‘’boucher’’ d’Abidjan. Les avocats de Laurent Gbagbo n’ont aucun argument face au dossier en béton de Mme Fatou Bensouda. C’est cette vérité qu’ils tentent maladroitement de cacher à ses partisans qui sortiront bientôt de leurs rêveries et illusions, quand tombera le verdict des juges : coupables ! 

Bonne lecture et à la semaine prochaine in’challah !

En lecture en ce moment

Football/ Programme des huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue

Côte d'Ivoire: Des dissidents du parti de Mamadou Koulibaly demandent à Ouattara "d’être candidat" en 2020