Couverture sociale : le FAFCI lance la phase d’enrôlement des bénéficiaires au Régime Social des Travailleurs Indépendants





couverture-sociale-le-fafci-lance-la-phase-denrolement-des-beneficiaires-au-regime-social-des-travailleurs-independants

Les premières bénéficiaires se font enrôler au Régime Social des Travailleurs Indépendants (RSTI).



 

Le Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI), a procédé ce mercredi 27 décembre 2023, au siège de la COOPEC, sis à Yopougon-Selmer, au lancement de la phase d'enrôlement de ses bénéficiaires au Régime social des travailleurs indépendants (RSTI).

Cette initiative de la Première dame Dominique Ouattara, représentée à cette cérémonie par son directeur de cabinet Sylvie Patricia Yao, par ailleurs Secrétaire exécutive du FAFCI, devrait permettre aux travailleurs indépendants, les bénéficiaires, de s’assurer une sécurité sociale en bénéficiant de pension maladie, de congés de maternité et d’une retraite après une vie d’activité, et ce, grâce au partenariat entre le FAFCI et la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS).

Cette cérémonie a été l'occasion pour Patricia Yao de se réjouir des progrès « significatifs » réalisés dans le cadre du FAFCI, un programme qui vise à soutenir financièrement et à renforcer les compétences des femmes entrepreneures en Côte d'Ivoire, ajoutant que ce sont plus de 370.000 femmes qui ont bénéficié du FAFCI.

« Cela fait plus de 10 ans que le FAFCI a été créé. Aujourd’hui, plus de 2 millions de familles sont sorties de la pauvreté grâce au FAFCI. Les bénéficiaires du FAFCI sont des femmes autonomes. Elles sont épanouies aujourd’hui en Côte d’Ivoire, et cela fait plaisir de savoir que les femmes sortent de la précarité grâce au FAFCI », a révélé la secrétaire exécutive du Fonds.

Poursuivant, la collaboratrice de la première Dame a ajouté que le passage au RSTI de la CNPS marque une étape cruciale pour garantir la sécurité sociale et le bien-être des femmes actives dans le secteur informel, assurant que cette transition permettra aux femmes bénéficiaires du FAFCI d'accéder à une protection sociale étendue, couvrant la santé, la maternité, les accidents du travail, et assurera, in fine, une retraite décente.

« Cela contribuera non seulement à améliorer la qualité de vie des femmes entrepreneures, mais également à renforcer la stabilité économique du pays dans son ensemble ».

Insistant sur les avantages du RSTI, Mme Yao a invité les femmes bénéficiaires du FAFCI à s’inscrire massivement.

Pour le directeur général adjoint, chargé de l’Exploitation à la CNPS, Idriss Traoré, le partenariat entre le FAFCI et la CNPS s’inscrit dans la droite ligne de la vulgarisation de la RSTI. Mais aussi de la matérialisation de la vision du chef de l’Etat, celle de permettre à toutes les populations de bénéficier d’une couverture sociale.

Au nom des bénéficiaires, Marie Chantal Yao, a exprimé sa gratitude à la première Dame pour l’opportunité qu’elle leur a offerte à travers le FAFCI, assurée que leur enrôlement au RSTI, leur permettra désormais d’atteindre la pleine réalisation de leur rêve d’autonomisation.

Adingra Yao, directeur des Opérations et de la Production de l’UNACOOPECI, saluant à son tour ce partenariat, a accepté d’ouvrir les locaux de sa structure comme sites d’enrôlement au RSTI.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Ouattara félicite Gbagbo pour « son attachement aux idéaux de paix »

Top 3 des espoirs du football européen