L’Association des jeunes musulmans en Côte d’Ivoire sensibilise sur les conséquences de l’immigration clandestine





lassociation-des-jeunes-musulmans-en-cote-divoire-sensibilise-sur-les-consequences-de-limmigration-clandestine


Le Bureau exécutif national de l’Association des jeunes musulmans en Côte d’Ivoire (AJMCI) a organisé du 21 au 25 décembre 2023 aux lycées moderne 2 et 4 de Daloa, la 7e édition du Festival national des arts et de la culture islamique (FENACI).

« Entrepreneuriat des jeunes : enjeux et opportunités face au phénomène de l’immigration », a été le thème principal de cette édition.

L’Imam Abdallah Bamba, panéliste, a souligné que l’Islam est contre l’immigration clandestine. Pour lutter contre ce fléau, il a invité les gouvernants à élaborer des programmes qui prennent en compte les apprenants des établissements confessionnels.

Quant au directeur régional de l’Agence emploi jeune du Haut Sassandra (Daloa), Yaya Koné, l’un des panélistes, il s’est appesanti sur les nombreuses opportunités d’insertion professionnelle qu’offre son ministère avant d’inviter les jeunes à fréquenter les agences emploi jeune de leur localité et les antennes AGEFOP pour avoir la bonne information en vue de s’insérer dans le tissu social.

L’objectif principal du FENACI, selon les initiateurs, c’est de faire la promotion de l’islam à travers l’art, la culture, le sport et le divertissement. Cette activité de promotion de la fraternité islamique vise à susciter un engouement des frères et sœurs musulmans pour la pratique des disciplines sportives, culturelles et éducatives.

Le président du BEN de l’AJMCI, el hadj Amadou Kamissoko, a réitéré sa reconnaissance à Imam Abass Diaby, imam central de Daloa, qui, selon lui, n’a cessé de les assister et de leur prodiguer de sages conseils.

Il a également exprimé sa gratitude aux populations et aux autorités administratives, politiques, coutumières et religieuses qui ont bien voulu leur ouvrir leurs portes pour que cette activité se tienne et connaisse un grand engouement.

Près de 600 festivaliers venus de 21 régions sur les 31 que compte la Côte d’Ivoire ont pris part à ce festival, signale-t-on.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

Sansan Kambilé reçoit les dossiers de la défense et la promotion des Droits de l’Homme

La réaction de Guillaume Soro après le verdict du tribunal d'Abidjan