Gabon : les prouesses du général président Brice Clotaire Oligui Nguema en « seulement 4 mois »





gabon-les-prouesses-du-general-president-brice-clotaire-oligui-nguema-en-seulement-4-mois


Le général Brice Clotaire Oligui Nguema, à la tête du Comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI) au Gabon a dans son discours à la nation le 31 décembre 2023, relaté un pan des prouesses qu’il a réalisées depuis sa prise du pouvoir dans la nuit du 29 au 30 août 2023, et ce, en « seulement 4 mois ».

« En 4 mois, la dette du Gabon a été payée et sa crédibilité auprès des bailleurs de fonds, restaurée.

En seulement 4 mois, nous avons remis le pays au travail et lancé les travaux de voirie dans les grandes régions. A ce jour, ce sont 421 km de route qui ont été revêtus en bitume, en béton bitumineux et en pavé.

En seulement 4 mois, nous avons mis à disposition, 8.900 postes budgétaires au profit des enseignants, des personnels de santé, des professionnels de médias publics et des forces de défense et de sécurité. De même, nous avons levé le gel sur le recrutement des avancements, des reclassements et relancé les concours d’entrée dans les grandes écoles. Nous avons opté pour la préférence nationale dans l’attribution des marchés publics inférieurs ou égale à 150 millions FCFA.

En seulement 4 mois, nous avons considérablement réduit le train de vie de l’Etat », s’est réjoui le successeur d’Ali Bongo pour qui ces efforts se sont matérialisés par le renoncement de son salaire de président de la République.

Les efforts du gouvernement se sont poursuivi, a-t-il ajouté, par la réduction de l’effectif des membres du gouvernement, la réduction des salaires des parlementaires et de leur nombre et par une meilleure maîtrise des dépenses publiques.

Pour Brice Clotaire Oligui Nguema, l’accent doit être mis sur le quotidien des Gabonais. « Nous avons la responsabilité d’apporter plus de richesse dans les familles gabonaises. Les Gabonais méritent une plus grande considération et aspirent à un mieux-être et ma responsabilité et tant que président de la République est de veiller au bien-être des populations gabonaises ».

A cet effet, il dit avoir instruit le ministre du Pétrole et du Gaz de prendre toutes les dispositions administratives et techniques nécessaires afin qu’à compter du 1er janvier 2024, le prix du gaz en République gabonaise soit revu à la baisse.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Le 5e pont baptisé " Pont Alassane Ouattara"

Accident de candidats au Baccalauréat session 2021, à Yamoussoukro