Augmentation du prix de l’électricité : pour Ouattara, cette mesure est « une nécessité et le gouvernement a bien fait »





augmentation-du-prix-de-lelectricite-pour-ouattara-cette-mesure-est-une-necessite-et-le-gouvernement-a-bien-fait


Le président de la République Alassane Ouattara s’est prononcé sur l’augmentation de 10 % du coût de l’électricité, une mesure qui est entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2024 et qui s’applique à tous les abonnés CIE.

Au cours du premier Conseil des ministres de l’année 2024, le chef de l’Etat a fait savoir que, certes, il comprenait les préoccupations de ses concitoyens, cependant « l’augmentation du prix de l’électricité était malheureusement une nécessité pour maintenir la quantité et la qualité de l’électricité produite dans notre pays ».

Il s’est d’ailleurs félicité qu’en dépit de cette hausse la Côte d’Ivoire, son pays, reste l’un des pays en Afrique où le prix au kilowattheure est le plus bas et l’un des pays où les coupures d’électricité sont les plus faibles sur l’ensemble du continent.

«  Nous devons être fiers de ce que nous avons accompli dans ce domaine, avec un taux de couverture à près de 90%. C’est une performance à saluer », a-t-il déclaré avant de saluer le Premier ministre qui a mis en œuvre cette mesure.

« Cette augmentation est une nécessité et le gouvernement a bien fait de la mettre en œuvre », a-t-il répété.

En juillet 2023, le secteur avait déjà connu un ajustement de 9,6 %. Mais, selon le gouvernement, cette augmentation concernait seulement 11 % des consommateurs. Cette fois, ce sont tous les abonnés qui seront touchés.

La production totale d’électricité à fin décembre 2022 s’établit à 12 139 Gwh, soit une hausse de 6,25% par rapport à 2021, avait déclaré le porte-parole du gouvernement Amadou Coulibaly après le Conseil des ministres du 3 mai 2023.

La Côte d’Ivoire fournit de l’électricité à plusieurs pays ouest africains notamment le Mali, la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Cardinal Jean-Pierre Kutwa devant 35 000 fidèles : « Que les intentions qu’ont les hommes d’aller brûler le Niger ne se fassent jamais »

Le bon père se soucie de sa progéniture