Ressources animales : l’Interprofession de la filière lait de Côte d’Ivoire est née





ressources-animales-linterprofession-de-la-filiere-lait-de-cote-divoire-est-nee

Avec ce nouveau regroupement, la filière lait devrait mieux se porter désormais



Dans le souci de porter le développement de leur secteur d’activité, les acteurs de la filière lait ont mis en place l’Interprofession de la filière lait de Côte d’Ivoire. C’était à l’issue d’une assemblée générale organisée le mercredi 3 janvier 2023 à Abidjan. 

La majorité des délégués de ce regroupement de familles professionnelles (Producteurs, transformateurs et commerçants) de la filière lait a porté son choix sur Bernabé Kouadio qui en présidera le premier conseil d’administration. 

« Il nous faut nous unir pour avoir une position significative dans le secteur. Il y a beaucoup de travail à faire et nous aurons besoin de toutes les énergies pour avancer. Je sens la volonté de tous de réussir là où nos prédécesseurs ont échoué », a-t-il déclaré après son élection. 

Bien avant lui, au nom du ministre des Ressources animales et halieutiques, Sidi Tiémoko Touré, Yves Toto a affirmé que le ministère de tutelle a inscrit l’élevage et particulièrement l’élevage laitier comme spéculation prioritaire pour l’atteinte des objectifs de sécurité alimentaire de la Côte d’Ivoire. 

« A travers la Politique nationale de développement de l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture (Ponadepa), divers projets exécutés (Pro-lait, Pro-Bovin, etc.) et les initiatives des opérateurs privés visent à faire du secteur laitier un instrument majeur de croissance économique, de lutte contre la pauvreté, de sécurité alimentaire et de création d’emplois. Dans les contraintes qui limitent le développement la filière lait, figurent la faible structuration des acteurs. Des initiatives sont menées depuis quelques années par la Direction des organisations professionnelles et de l’appui au financement à travers la création de sociétés coopératives de producteurs pour responsabiliser les acteurs et leur permettre d’être professionnels », a-t-il indiqué. 

C’est pourquoi, il a salué la mise en place de l’Interprofession de la filière lait de Côte d’Ivoire, fruit d’un long processus porté par le ministère pour accompagner les acteurs.

Solange ARALAMON

 

 

 

 

 

 

En lecture en ce moment

Fédération ivoirienne de Taekwondo : Jean-Marc Yacé élu président

Obsèques d’Allah Thérèse : Voici ce que ses fans demandent