Convocation du directeur du domaine urbain devant le pôle économique : accusé, Touré Ahmed Bouah sort de sa réserve





convocation-du-directeur-du-domaine-urbain-devant-le-pole-economique-accuse-toure-ahmed-bouah-sort-de-sa-reserve


Touré Ahmed Bouah, PDG de SOPHIA Sa, réfute toutes les accusations tendant à faire croire qu’il a convoqué le directeur du domaine urbain, Abdoulaye Diallo, et son adjoint devant le pôle économique. Dans un communiqué de presse, ses services de communication, dénoncent les informations faisant croire que le promoteur d’Akwaba City serait l’instigateur d’une campagne de presse visant à relayer cette convocation devant cette juridiction. « Sur ce point précis, la cellule communication du PDG de SOPHIA SA dément catégoriquement ces allégations mensongères et met quiconque au défi de prouver cette assertion », peut-on lire dans le document rendu public, mardi 9 janvier 2023. Se rassurant du fait que le mis en cause principal lui-même, dans ses droits de réponse, reconnaît avoir bel et bien été convoqué devant le pôle pénal financier et économique pour corruption. Alors, s’interrogent les services de Touré Ahmed Bouah, pourquoi ce dernier cherche-t-il un bouc émissaire ?

Pour cette cellule de communication, les mis en cause ne « devaient s’en prendre qu’à eux-mêmes à travers les actes irréguliers et illégaux qu’ils ont eu à commettre dans l’exercice de leurs fonctions ».

Touré Ahmed Bouah détient déjà les ACD d'Ébimpé

Le communiqué de presse précise également que Touré Ahmed Bouah détient bel et bien les ACD des parcelles d’Ebimpé, là où on l’accuse d’avoir gardé dent contre Abdoulaye Diallo parce que ce dernier aurait refusé de signer ces documents et que 300 propriétaires terriens se seraient opposés vu que leurs droits coutumiers n’auraient pas été apurés. Reconnaissant toutefois que le seul litige qui oppose le promoteur d’Akwaba City au directeur du domaine urbain concerne les ACD d’Akoupé-Zeudji.

Même là encore, comme nous l’apprend le document, des médias se sont basés sur de vieux documents, datant de 2019, pour corroborer leurs écrits. Pourtant, les choses ont évolué depuis lors, notamment avec le collectif des détenteurs de droits coutumiers qui, dans une « lettre au Sous-Préfet d’Anyama » en date du 7 juin 2023, confirme que toutes les conditions ont été satisfaites par le bénéficiaire des 237 hectares. Il y a aussi la levée d’opposition (courrier du sous-préfet d’Anyama en date du 14 juin 2023).

Bientôt le grand déballage 

En fait, comme mentionné dans la même source, le directeur du domaine urbain ne devrait même pas être celui qui devrait ouvrir la boîte de Pandore puisque les faits qui sont sacrés l’incriminent. Ce passage du communiqué de presse est d’ailleurs assez évocateur : « Le directeur du domaine urbain refuse de signer et transmettre le dossier des 237 ha à la conservation pour la création du titre foncier alors que rien ne s’y oppose. Mécontent, Touré Ahmed Bouah saisit le cabinet du ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme qui met en place un comité d’arbitrage. Après enquête plus approfondie, le comité d’arbitrage donne raison à M. Touré Ahmed Bouah. Le cabinet du ministre ordonne donc à M. Diallo Abdoulaye de signer et transmettre les dossiers des 237 ha de M. Touré Ahmed Bouah à la conservation foncière ». Là encore, ce dernier ne s’exécutera pas malgré un courrier qui lui a été adressé par le directeur de cabinet du ministre et dont la substance est la suivante : « Suite à notre séance de travail de ce jour lundi 18 décembre 2023, relativement au dossier de SOPHIA d’une superficie de 237 ha, 62 a 52 ca, sis à Akoupé-Zeudji, je vous transmets réponse à nos interrogations relativement au main levée d’opposition sur les 4 thématiques relevé par le procès-verbal de fin d’enquête publique établie par la commission mixte d’attribution. Au regard de ces pièces jointes, je vous demande d’évoluer dans le traitement de ce dossier qui à mon avis ne pose aucun problème quant à un traitement positif ». Et les services de Touré Ahmed Bouah de s’interroger : « Pourquoi M. Diallo Abdoulaye refuse de transmettre le dossier de demande d’ACD à la Conservation foncière alors que tous les documents sont au complet ? ».

En attendant la réponse à cette question cruciale, la cellule communication prévoit de faire très bientôt le grand déballage sur cette affaire.

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Eliminatoires Mondial 2022 : Côte d’Ivoire-Malawi, la sélection de Serge Aurier crée la polémique, la raison

Après leur formation : les 70 élèves interpellés dans le cadre du phénomène des "congés anticipés" libérés