Can 2023 : pour Emerse Faé parlant de son équipe contre le Sénégal, « Ce sera inadmissible que les attitudes ne changent pas »





can-2023-pour-emerse-fae-parlant-de-son-equipe-contre-le-senegal-ce-sera-inadmissible-que-les-attitudes-ne-changent-pas

Emerse Faé très confiant avant d'aborder les huitièmes de finale



Qualifiée miraculeusement pour les huitièmes de finale de la Can 2023 après un premier tour marqué par une humiliante défaite (4-0) face à la Guinée-Equatoriale, la Côte d’Ivoire, affronte ce lundi 29 janvier 2024, le Sénégal qui, lui, a réalisé un parcours sans faute avec 3 matches en autant de rencontres. Mais pour le tout nouveau sélectionneur des Eléphants, Emerse Faé, ce match est une occasion pour ses joueurs de se racheter après cette grosse déception du premier tour.   

 « On se doit de montrer un autre visage au peuple. De mon côté, je connais le groupe. Ils savent ce que j’attends d’eux pour le match de demain. Nous allons aborder ce match avec de la confiance même si le premier tour de la Côte d’Ivoire ne permet pas de le croire. J’attends des joueurs qu'ils jouent comme moi j’ai joué et que je retrouve mes vrais Eléphants et non ceux de depuis le début du tournoi. Ce sera inadmissible que les attitudes ne changent pas », a-t-il soutenu lors de la conférence de presse d’avant-match.

Concernant l’aspect psychologique, Faé l’a abordé sous deux aspects. « Tout dépend de quel côté on le regarde. Ceux qui regardent du côté de la manière dont les deux équipes se sont qualifiées diront que le Sénégal est psychologiquement devant nous. Mais si vous regardez du côté des statistiques (le Sénégal n’a jamais battu la Côte d’Ivoire : ndlr), la Côte d’Ivoire reste la Côte d’Ivoire. C’est vrai qu’on n'a pas fait un bon premier tour, mais sur le papier, on n’a rien à envier au Sénégal, on a vraiment des joueurs de qualité », a soutenu l’ex-international ivoirien.

Et comme pour montrer que le staff et les joueurs sont dans de bonnes dispositions d'esprit, il a ajouté : « Je pense que si on avait demandé aux Sénégalais de choisir un adversaire pour les huitièmes de finale, pour une équipe qui a gagné ses trois matches de poule, ils auraient demandé un autre meilleur 3è que la Côte d’Ivoire. Je pense que l’accent psychologique c’est du 50/50. ».

GZ

Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

Can 2021 : la Sierra Leone tient l’Algérie en échec

Le maire de Bouaflé décédé par accident